Conseil économique, social et environnemental

Plénière du CESE : "Les données numériques : un enjeu d’éducation et de citoyenneté" et "Inégalités environnementales et sociales : identifier les urgences, créer des dynamiques"

19/01/2015

Logo du CESE

Les 13 et 14 janvier 2015, l’Assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental s’est tenue, avec à l’ordre du jour, les questions suivantes : "Les données numériques : un enjeu d’éducation et de citoyenneté", rapporteur M. Eric Pérès au nom de la section de l’éducation, de la culture et de la communication et "Inégalités environnementales et sociales : identifier les urgences, créer des dynamiques", rapporteure Mme Pierrette Crosemarie au nom de la section de l’environnement. Retrouvez en ligne, la déclaration du groupe de l’UNAF qui a voté l’avis.

"Les données numériques : un enjeu d’éducation et de citoyenneté" : DECLARATION ECRITE DU GROUPE DE L’UNAF (annexée au Journal Officiel)

L’informatique a ouvert de gigantesques chantiers et opportunités. Il en ressort l’urgence d’une stratégie en faveur d’une véritable culture numérique et d’une protection des données efficiente. Sous l’angle des données personnelles, l’avis présente le sujet de façon positive : ce que le Groupe de l’UNAF souligne.

Le rôle essentiel de la famille dans ce domaine est justement mis en lumière. C’est la raison pour laquelle les parents, comme tous les citoyens ont besoin d’une véritable éducation, leur permettant d’accompagner leurs enfants. Toute initiative de plate-forme collaborative assortie de tutoriels est une réponse intéressante à ce besoin. Il faut accompagner les familles pour qu’elles comprennent mieux les enjeux du numérique et ne se retrouvent pas démunies face à l’exploitation dommageable de photos ou de données relatives à leurs enfants.

Pour le Groupe de l’UNAF, deux questions restent en suspens.
­- Concernant la labellisation des meilleurs sites, quels en seront les critères et la méthodologie de mise en place ?
­- Les interventions en milieu scolaire élémentaire ne sont pas toutes réussies du fait de l’approche préventive et parfois trop défensive des risques de l’Internet.

Pour l’UNAF, l’éducation au numérique est essentielle pour les familles. Il faut donc rappeler que l’éducation au et par le numérique vont de pairs. De nouvelles pratiques pédagogiques doivent être proposées et nous regrettons que l’avis ne soit pas plus abouti sur ce point.

Le Groupe de l’UNAF rappelle que les EPN (espaces publics numériques) ou les espaces socio-culturels sont des lieux au service de l’acculturation, la compréhension, la maitrise, l’innovation, la créativité devant permettre à chacun de trouver sa place dans la société numérique.

Le Groupe de l’UNAF soutient les préconisations de redynamisation des politiques publiques sur les territoires car comment faire avancer cette culture du numérique sans connexion de bonne qualité, ni infrastructure, notamment dans les territoires ruraux. La revitalisation de monde rural en dépend.

Enfin, le projet de règlement européen sur les données personnelles, dans son approche de la protection des données comme un droit fondamental de chaque individu reconnaissant un « droit à l’oubli », doit être défendu par les pouvoirs publics français.

Le Groupe de l’UNAF a voté l’avis.

"Inégalités environnementales et sociales : identifier les urgences, créer des dynamiques" DECLARATION ECRITE DU GROUPE DE L’UNAF (annexée au Journal Officiel)

L’avis recherche la voie pour donner sens au rapport Brudtland ou encore comment l’action publique avec toutes les parties prenantes pourrait permettre de retrouver ou faire émerger une harmonie sociale et environnementale. La tâche n’était pas aisée et l’avis parvient à tisser le lien pour lutter plus efficacement contre les difficultés cumulées des inégalités sociales et environnementales.

Sur l’ensemble des préconisations que le Groupe de l’UNAF partage, il a souhaité mettre l’accent sur trois d’entre elles.

En premier lieu, la précarité énergétique est une question éminemment familiale. Rappelons que pour l’UNAF, la maîtrise des charges et la lutte contre la précarité énergétique fait partie des dossiers prioritaires depuis plusieurs années, car plus de 5 millions de ménages ne peuvent plus payer leurs charges et souffrent de précarité énergétique avec des incidences graves sur leur santé et celles de leurs enfants. Dans cette approche, c’est la situation de chaque famille qui doit être prise en compte et ce quel que soient leur mode de chauffage et leur statut d’occupation de leur logement (locataire dans le parc public, privé, accédant à la propriété, propriétaire, copropriétaires, en milieu rural ou urbain), avec les mêmes logiques de prévention et d’accompagnement. Certes, les politiques de lutte contre la précarité énergétique ont un coût, mais l’inaction n’est pas non plus sans conséquence financière. La Fondation Abbé Pierre a clairement établi dans une étude rendue publique en décembre 2013 les effets de la précarité énergétique sur la santé des personnes.

Deuxièmement, l’avis pointe à juste titre les enjeux environnementaux au regard de la mobilité et ce d’autant plus que l’éloignement des lieux de résidence et des lieux de travail est maintenant une situation vécue par une grande majorité des familles. Les choix en matière d’urbanisme et de transports influent sur les mobilités et jouent ainsi un rôle considérable dans l’aménagement du territoire, et en conséquence dans l’accroissement ou la réduction des inégalités environnementales. Mais il est aussi vrai que l’aménagement du territoire doit également anticiper les questions de mobilité pour réduire les inégalités sociales et environnementales.

Enfin, l’avis note à juste titre les inégalités en termes d’accès aux services pour les familles vivant dans certains territoires ruraux et périurbains. L’enjeu, dans ce cadre, est de faire converger la lutte contre les inégalités sociales et environnementales dans l’objectif de l’amélioration de la qualité de vie de ces familles.

Le Groupe de l’UNAF a voté l’avis.

@ : cmenard@unaf.fr


Image : Logo du CESE
Haut de page