L’UNAF a rencontré les représentants du Groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées

09/02/2015

Logo du GENEPI

L’UNAF, représentée par David Pioli, coordonnateur du pôle "Droit - Psychologie, sociologie de la famille", a rencontré le 28 janvier 2015, Mathilde Robert, Présidente du Groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées (GENEPI), et Anaïs Lambert, Vice-Présidente, chargée de la sensibilisation des publics.

Cette rencontre faisait suite à l’Université des familles organisée par l’UNAF le 13 janvier dernier, sur le thème : "Parentalité et prison. Réalités, enjeux et perspectives" (voir la vidéo). Elle marque le début d’une consultation des différentes associations spécialisées destinée à recenser les besoins identifiés en vue d’améliorer l’accès aux droits des parents et des enfants concernés par la détention, ainsi que les conditions matérielles permettant de maintenir les liens familiaux.

A cette occasion le GENEPI a particulièrement insisté sur les conditions d’accueil des familles de détenus, et notamment celles des enfants (locaux inadaptés, fouilles, temps d’attente pour accéder au parloir, absence de tolérance en cas de retards), ainsi que sur l’éloignement des lieux d’incarcération, et en particulier des centrales, qui constitue un obstacle parfois insurmontable pour les personnes ayant de faibles revenus.

Les UDAF souhaitant développer des actions à destination des personnes incarcérées et de leurs familles pourront utilement se tourner vers les groupes locaux de concertation prison, ou se joindre aux actions de sensibilisation des élus locaux organisées au printemps prochain par le GENEPI lui-même.

Des informations relatives aux « Journées élus-prison » seront transmises dans des prochaines éditions de la lettre électronique.

@ : dpioli@unaf.fr


Image : Logo du GENEPI
Haut de page