Les budgets-types au 4ème trimestre 2014

09/03/2015

Logo "budgets types"

Les budgets-types sont globalement stables pour le dernier trimestre 2014. Retrouvez les tendances pour différents postes : alimentation, logement, transport, santé, information et communication.

Alimentation

La famille A (un couple et 2 enfants) déboursait 2263 euros ce dernier trimestre pour son alimentation, précisément le même montant qu’en 2013. Toutefois, mensuellement, le poste « Alimentation » connaît des variations importantes dues, principalement, à la variation des prix des légumes ; hausse en octobre et décembre, baisse en novembre.

Logement

Le poste logement est constant sur le trimestre, autour de 760€ en moyenne nationale pour la famille A. Il est en hausse de 1,2% par rapport à 2013. L’évolution du prix de l’énergie suit les variations des prix de l’électricité, du gaz et des autres combustibles pour couvrir toutes les situations. Pour ce trimestre, suite à la baisse du pétrole, le prix du fioul domestique diminue fortement (-8% ce trimestre). En revanche, cette année, le gouvernement a gelé les tarifs réglementés de l’électricité, une augmentation de 5% était prévue le 1er août, pour préserver le pouvoir d’achat des ménages. Une hausse est toutefois intervenue en novembre, mais moindre (2%). En outre, après sept mois de baisses consécutives, les tarifs réglementés du gaz augmentent de manière importante en octobre 2014 (+3,5%). Par rapport à l’année dernière, la fourniture d’eau et les autres services liés au logement coûtent en moyenne 3% plus cher, correspondant à la hausse de la TVA intermédiaire intervenue au 1er janvier de 7 à 10%. A noter qu’en 2014, les tarifs de l’assurance habitation ont augmenté de 2,2% car les compagnies déplorent le coût très lourd des événements climatiques (grêle, inondations, orages...) en 2013. Le loyer représentant 60% du poste « Logement », et, la hausse de ce poste de dépense étant restée modérée ce dernier trimestre, le poste « Logement » n’a pas connu de forte hausse.

Transport

Alors que le prix du pétrole poursuit sa chute, permettant une économie sur le trimestre de 12 euros par rapport à 2013 pour la famille B sur la consommation d’essence, le poste « Transport » reste stable. En effet, les hausses des prix des transports en commun, de l’entretien du véhicule et de la voiture viennent compenser cette baisse.

Santé

Par rapport à 2013, le poste santé connaît une augmentation plus forte que la hausse de la TVA. La famille A dépense 26 euros de plus ce trimestre que l’année dernière pour financer la hausse des tarifs des complémentaires santé. A noter qu’elle s’accompagne cette année de la fiscalisation de la participation de l’employeur aux contrats de complémentaire santé. Elle entraîne pour 60% des salariés du privé un supplément moyen de 118 euros sur leur impôt sur le revenu[1].

Information et communication

Le poste « Information et communication » représente mensuellement 135€ pour la famille B (un couple, 2 adolescents). Cette famille débourse 6 euros de moins qu’en 2013. Cette baisse provient essentiellement des tarifs des services de télécommunication.

[1] : Rapport général No 108 tome 2 fascicule 1 vol. 1 (Les conditions générales de l’équilibre financier (première partie de la loi de finances)) de M. Albéric de MONTGOLFIER, fait au nom de la commission des finances

@ : mbobbio@unaf.fr


Image : Logo "budgets types"
Haut de page