"Lire et faire lire" dont l’UNAF est un des membres fondateurs et qui est mis en œuvre concrètement par les UDAF, lauréate du prix « La France s’engage » pour son projet "Temps livres"

16/03/2015

Logo "La France s’Engage"

Le président de la République François Hollande a distingué mardi 10 mars 2015 le projet “Temps livres” de l’association "Lire et faire lire", dont l’UNAF et le réseau des UDAF sont membres fondateurs et acteurs du programme, lauréate de “La France s’engage”. Ce projet a été présenté par la présidente de "Lire et faire lire", Michèle Bauby-Malzac, en présence de Marie Brillant, de la ligue de l’enseignement et de Patricia Humann, coordonnatrice du pôle "Education - Handicap - Petite enfance" de l’UNAF.

1 jeune sur 10 connaît des difficultés en lecture. Ce facteur d’exclusion sociale n’est plus acceptable. Le projet de "Lire et faire lire", « Temps livres » propose aux adolescents des premières années collège de partager le plaisir de la lecture avec des bénévoles seniors, lecteurs à voix haute de littérature jeunesse. Débutant dans 8 Régions en 2015, « Temps livres » sera dans 16 Régions grâce à « La France s’engage ».

Lancée au printemps 2014 avec une première sélection de 15 projets, l’initiative "La France s’engage" vise, a rappelé le chef de l’État, à soutenir des actions qui répondent à trois critères : l’"innovation", l’"utilité sociale" et la capacité à "acquérir une dimension nationale et internationale".

Au nombre des projets présentés figurent
- un "cartable fantastique" pour les enfants dyspraxiques,
- un "Passeport d’avenir" pour accompagner des jeunes issus de milieux défavorisés dans leur recherche d’emploi ;
- des initiatives de défense de la laïcité et d’apprentissage des religions avec le jeu (Enquête) ou de lutte contre les préjugés, les discriminations et le communautarisme (Coexister).

D’autres projets ont été développés par l’association Frateli pour le soutien aux étudiants issus de milieux modestes, par les "Invités au Festin" pour lutter contre l’exclusion des malades mentaux et par "Bibliothèques sans frontières" pour une médiathèque en kit destinée aux camps de réfugiés mais aussi à des villes françaises comme Calais (Pas-de-Calais).

"Lulu dans ma rue" mène une action en faveur des personnes "éloignées de l’emploi" autour de services de proximité (bricolage, portage, nettoyage...), "Environnements solidaires" un projet similaire autour de la récupération d’"encombrants", "Permis de vivre la ville" crée des sites internet "rassembleurs" et le "Temps livre" tente de donner le goût de la lecture aux enfants.

Quelque 50 millions d’euros devaient être mobilisés d’ici à la fin du quinquennat pour accompagner le déploiement de ces projets, apportés par l’État (à hauteur de 25 millions d’euros) et par diverses fondations et entreprises, comme le groupe Total.

Découvrez les 15 lauréats La France s’engage !

Dossier de presse


Image : Logo "La France s’Engage"
Haut de page