L’UNAF participe à un colloque sur la "Démocratie participative"

11/05/2015

L’UNAF, représentée par Simone Sitbon, chargée de mission au pôle "Habitat - Cadre de vie - Environnement" a participé au colloque sur la démocratie participative, ouvert par Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le 5 mai 2015, à Paris.

La ministre a réaffirmé l’engagement fort qui est le sien sur ce volet de son action et conformément à la demande de François Hollande à la dernière conférence environnementale, a installé en février une commission spécialisée du CNTE chargée d’une réflexion sur la démocratisation du dialogue environnemental. Cette commission remettra d’ici fin mai, son rapport et ses conclusions en vue d’une adoption législative et réglementaire. La ministre a d’ores et déjà annoncé que les futures lois sur la transition énergétique et la croissance verte et sur la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages en cours d’adoption permettront aux citoyens de prendre plus activement part aux décisions publiques qui les impactent au quotidien.

Les conflits autour d’un projet d’aménagement autoroutier, ferroviaire, aéroportuaire, adduction d’eau, … public ou privé sont légitimes mais pour éviter que des drames tels que Sivens et Notre-Dame-Des-Landes se reproduisent, il convient d ‘installer un dialogue environnemental de qualité, transparent, le plus en amont possible où les règles sont clairement énoncées et les expertises complémentaires souhaitées par les citoyens, produites. A terme c’est réaliser des ouvrages qui répondent aux attentes des générations présentes et futures, pour le bien public, dans l’intérêt général. C’est revitaliser le socle des principes et des moyens de la démocratie dans un contexte de crise environnementale, économique et sociétale qui ne finissent pas d’interroger notre modèle de développement et du bien vivre-ensemble. En donnant la place qui leur revient aux citoyens et aux familles, la confiance et l’appropriation des décisions publiques pourront revenir.

Un des moments forts de la journée a été l’intervention d’Edgar Morin, sociologue et philosophe qui a invité nos sociétés à avoir confiance en l’avenir et à mieux valoriser les innovations citoyennes répondant aux enjeux actuels de développement durable et d’équité sociale. La démocratie participative, « aventure nécessaire » est l’un des outils de la résilience aux dysfonctionnements actuels et devrait permettre à nos sociétés de réussir leur « métamorphose ».

Alain Richard, Président de la commission spécialisée du CNTE a présenté les premières propositions qui s’articuleront autour de principes directeurs transversaux et applicables dans les Codes de l’environnement et de l’urbanisme. Beaucoup sont contenus déjà dans nos obligations internationales et existent éparpillés dans nos textes nationaux et sont déjà l’objet de bonnes pratiques. Les idées forces des propositions s’articulent autour d’une concertation renforcée en amont sur l’intérêt du projet avec le renforcement du droit à l’information, l’appel à un garant tiers pour la concertation volontaire, voire dans les cas de conflits avérés à un médiateur, et à une évaluation de la concertation au regard de la décision finale.

L’UNAF qui est membre de cette commission insiste sur la place des familles dans les processus de négociation tant obligatoire que volontaire, au renforcement de l’éducation à l’école et tout le long de la vie au débat public, au statut du bénévole qui s’investit dans la concertation et aux nouveaux métiers qui seront ainsi créés.

Si vous souhaitez participer à ce dialogue environnemental rendez-vous sur la plateforme participative jusqu’au 15 mai ! Faites part de vos remarques et de vos propositions, en 3 pages maximum. Toutes vos contributions seront lues avec attention par la Commission.

@ : ssitbon@unaf.fr

Haut de page