Les budgets-types du 1er trimestre 2015

22/06/2015

Illustration article

Les Budgets types au 1er trimestre 2015

Stabilité du poste logement

Le poste logement augmente de 1% par rapport à 2014, ce qui représenta pour la famille C monoparentale (une mère avec deux enfants) 15 euros de plus sur le trimestre. Après le loyer, ce sont les dépenses liées à l’énergie qui arrivent en seconde position : elles représentent respectivement 60% et 17% du poste Logement.

En 2014, la famille C a dépensé 1 536 euros pour l’énergie. A titre de comparaison, une étude montre qu’en 2012, les ménages ont dépensé en moyenne 1 622 € par an en énergie pour leur résidence principale. Les ménages qui habitent dans des maisons individuelles ont une dépense annuelle 1,8 fois plus importante en énergie que ceux qui vivent dans un appartement (Consommations énergétiques des ménages en 2012, Commissariat général au développement durable disponible dans la documentation).

Un prix du pétrole qui allège le coût du poste Transport

Malgré l’amorce d’une remontée en février, le prix du pétrole reste nettement inférieur à celui de 2014. Ainsi la famille B (un couple et deux adolescents) paient 23 euros de moins ce premier trimestre que l’année passée pour sa consommation d’essence (-11%). Pourtant plusieurs taxes sur les produits énergétiques ont été relevées en janvier 2015 :
• Hausse de 2 centimes par litre de la taxe intérieure de consommation des produits énergétiques (TICPE),
• Hausse de 2 centimes par litre de la taxe carbone sur tous les types de carburant. Mais, pour les produits pétroliers, la chute des cours a plus que compensé ces mesures fiscales.

A l’inverse, les tarifs des transports en commun progressent : +5% pour la famille B par rapport au 1er trimestre 2014. Les tarifs de la SNCF augmentent de 2,6 % en 2015 sur l’ensemble des lignes et le coût des transports en commun pour les Franciliens augmente de 2,9 % en moyenne, sauf pour le forfait de la zone 1-2, qui grimpe de 4,3 %, à 70 euros.

Les vacances d’hiver renchérissent les loisirs

Au passage à l’année 2015, deux composantes du poste Loisirs augmentent :
• La contribution à l’audiovisuel public augmente de 3 euros en métropole et est portée à 136 euros, soit une hausse de 3,8%.
• Les tarifs du courrier augmentent en moyenne de 7 % au 1er janvier 2015. Le timbre rouge passe de 0,66 à 0,76 euro et le timbre vert de 0,61 à 0,68 euro. Les budgets-types modélisent l’utilisation d’un carnet de timbres par mois et par famille, ce qui représentera une hausse annuelle de 12 euros.

De façon saisonnière, la hausse du poste Loisirs est due essentiellement au renchérissement de l’hébergement de vacances pour les vacances d’hiver, la famille A paie 20 euros de plus ce trimestre que le 1er trimestre 2014.

A noter que les prix des équipements audio-visuels et photographiques continuent de baisser.  

Une hausse des complémentaires santé
En début d’année, les complémentaires santé ont appliqué une hausse de 2,5% en moyenne. Cela implique pour la famille A (un couple et deux enfants) une hausse trimestrielle de 17 euros.
Deux causes sont avancées pour justifier cette hausse :
• l’augmentation tendancielle des dépenses de santé,
• l’application de la réforme des contrats «  responsables  » à partir du 1er avril 2015. Les contrats « responsables » ou, dans le langage administratif, les « contrats d’assurance maladie complémentaire bénéficiant d’aides fiscales et sociales », doivent assurer une couverture minimale des besoins de santé en complément des remboursements de la Sécurité Sociale, mais sans toutefois aller trop loin, au risque sinon de déresponsabiliser les assurés.

Une augmentation des prix des légumes frais compensée

Sur un an, l’augmentation des prix des légumes frais reste très marquée en raison de conditions climatiques moins favorables que l’an dernier (+4% sur le trimestre pour la famille A). Les prix des autres produits alimentaires sont stables ou tendent à diminuer ce qui permet de contrebalancer cette hausse.

Information et communication : toujours en baisse

Tous les prix des équipements et des services du poste Information et communication continuent de baisser : équipement de téléphone et de télécopie, (-15% par rapport au premier trimestre 2014), matériels de traitement de l’information y compris les micro-ordinateurs (-7%), les services de télécommunications (-1,7%). Au total, la famille F (un couple, deux adolescents et un enfant) dépense 2% de moins, soit 9 euros pour le trimestre.

Les soldes d’hiver allègent le poste Habillement

Cette année les soldes d’hiver se sont poursuivies sur une semaine en février. Cela a contribué à limiter la hausse des prix des articles d’habillement, chaussures qui survient généralement en février. La famille nombreuse D de 4 enfants dépense 9 euros de moins ce trimestre pour s’habiller qu’en 2014.

@ : mbobbio@unaf.fr

Haut de page