L’UNAF a organisé un forum : "Les familles au cœur de l’Europe de demain"

21/09/2015

Logo de l’UNAF

Le 11 septembre, l’UNAF a organisé un forum autour du thème : "Les familles au cœur de l’Europe de demain". Cette journée, qui réunissait des membres du Conseil d’administration de l’UNAF, des UDAF, des URAF, et des Mouvements, soit au total plus de 60 participants, a été introduite par Joseph Guimet, Vice-Président de l’UNAF, président du département Europe.

La journée était structurée autour de deux ateliers « Familles et solidarité » et « Familles et emploi ».

Le 1er atelier a été introduit par Jean-Marie Bonnemayre, administrateur en charge du dossier "immigration" à l’UNAF, qui a rappelé l’historique de l’implication de l’institution familiale sur le dossiers des migrations et de l’intégration.

Il s’est poursuivi par l’intervention du député européen Robert Rochefort sur « la démographie et l’immigration en Europe » et de Pierre-Jean Coulon, membre du Comité économique et social européen sur « la pauvreté en Europe ». Enfin, Henri Malosse, Président du Comité économique et social européen a conclu la matinée.

Le second atelier introduit par Bernard Farriol, Président du département "Economie-emploi-formation professionnelle" à l’UNAF, s’est poursuivi par les interventions de deux députées européennes, Anne Sander sur « la formation et les différents dispositifs existants en Europe » et Elisabeth Morin-Chartier sur « la conciliation vie familiale / vie professionnelle ». François Brunagel, ex-directeur du protocole au Parlement européen, a ensuite présenté sa synthèse des deux ateliers.

Enfin, la Présidente de l’UNAF Marie-Andrée Blanc a clôturé la journée en rappelant quelques priorités de l’institution familiale :
- Une meilleure prise en compte de la préoccupation démographique et de politiques qui lui soient favorables, par exemple de conciliation vie familiale – vie professionnelle,
- Une préoccupation majeure : la jeunesse, pour laquelle l’Europe fait déjà beaucoup, en termes de formation surtout.

Elle a émis le vœu d’institutions européennes plus simples et plus accessibles y compris aux associations montant des projets. Enfin, elle a rappelé, dans un contexte marqué par l’ampleur des migrations, que la question migratoire était une question familiale car les itinéraires des migrants ont un impact fort sur leur famille, qu’elle soit resté au pays et destinataire de transferts ou au contraire partie prenante directe de la migration.

Cette journée donnera lieu à un compte-rendu plus complet prochainement.

@ : jpvallat@unaf.fr


Image : Logo de l’UNAF
Haut de page