L’UNAF présente au Comité de suivi du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire : feuille de route 2016

23/10/2015

Affiche "j’aime la nourriture, je la respecte"

À l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire qui s’est déroulée le 16 octobre dernier, l’UNAF a participé au Comité de suivi du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce comité a réuni l’ensemble des parties prenantes, dont les représentants des filières agroalimentaires et les administrations concernées (DGCCRF, Santé, Environnement, Éducation nationale, Cohésion sociale, Économie sociale et solidaire, …).

En ouverture du comité, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement, a rappelé la mobilisation de l’ensemble des ministres sur ce sujet de société qui fait consensus et qui parle à nos concitoyens. Il entend faire aboutir les propositions du rapport parlementaire de Guillaume Garot, publié en avril 2015, par un prochain projet de loi et s’est réjoui des initiatives récentes de la Commission européenne. Il a fait part de sa détermination en déclarant vouloir aller plus vite et plus loin dans ce domaine.

Cette journée avait pour objectif de faire le point sur la mobilisation des acteurs dans le cadre du Pacte national, signé, pour rappel en 2013, et de fixer les orientations 2016.

Parmi les sujets abordés, citons ceux de la restauration scolaire et collective qui a mobilisé de nombreux acteurs et qui reste un domaine de marges de progrès encore très importantes, des quantifications et qualifications du gaspillage alimentaire qui doivent permettre l’évaluation et le suivi des politiques publiques, des dons alimentaires des grandes et moyennes surfaces commerciales (GMS bénéficiant d’une défiscalisation) qui se heurtent à des besoins logistiques d’organisation et de transports non négligeables et celui de la « durabilité » des produits de grande consommation qui doit permettre d’éviter de jeter trop tôt des produits encore consommables.

Cette réunion a été l’occasion de lancer une feuille de route qui fixe le programme de travail pour l’année 2016.

Parmi les grands chantiers figurent :
- la mise en place d’un groupe de travail afin d’examiner les évolutions réglementaires à opérer sur les dates de péremption ;
- la mise à disposition d’une convention-type pour les dons des grandes et moyennes surfaces aux associations caritatives ;
- l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques visant à lutter contre le gaspillage alimentaire à destination des établissements hospitaliers et médico-sociaux ;
- la mise en place d’un groupe de travail visant à échanger sur l’éducation à la lutte contre le gaspillage alimentaire chez les jeunes et à proposer des outils pédagogiques adaptés ;
- la réalisation d’une étude, par l’ADEME, pour quantifier les pertes et gaspillages tout au long de la chaîne alimentaire ;
- le lancement d’une campagne de sensibilisation large sur le sujet qui sera notamment diffusée via les réseaux sociaux.

L’UNAF est intervenue pour rappeler qu’elle est engagée sur ce sujet majeur pour les familles et qu’elle développe des outils pédagogiques, avec notamment un partenariat avec la filière des fruits et légumes pour apporter une connaissance des bonnes pratiques de conservation après achats.
Nous sommes tous concernés par le gaspillage alimentaire et les consommateurs ont un rôle important à jouer au regard des enjeux actuels dont climatiques.

Sites : http://agriculture.gouv.fr/anti-gaspi/anti-gaspi
Le kit de communication

Journée anti-gaspillage alimentaire : le Comité national de suivi du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire fixe les grands chantiers pour 2016

@ : ssitbon@unaf.fr


Image : Affiche "j’aime la nourriture, je la respecte"
Haut de page