Lutte contre le gaspillage alimentaire par le développement de produits locaux dans les cantines : l’UNAF soutient les produits issus de l’agriculture durable

19/01/2016

Une proposition de loi sur l’ancrage territorial de l’alimentation à l’initiative de Brigitte Alain (EELV) a été examinée à l’Assemblée nationale, le 14 janvier dernier. Son objectif est de promouvoir les produits biologiques, locaux et de saison dans les restaurations collectives publiques, tout en renforçant la lutte contre le gaspillage alimentaire. Comment ? En introduisant 40% de produits locaux et de saison dans les cantines publiques en 2020 dont 20% de produits issus de l’agriculture biologique. Les établissements scolaires seraient les premiers bénéficiaires de ces mesures. Cette proposition répond à une demande croissante de la part des Français qui souhaitent que leurs enfants bénéficient d’une alimentation saine et de qualité, chez eux mais aussi à la cantine.

L’introduction de produits biologiques, locaux et de saison en restauration collective est l’occasion de mettre en place des actions éducatives au plus près des enfants pour leur permettre de comprendre les relations entre alimentation, agriculture et environnement. Cet accompagnement de sensibilisation outre le fait de leur donner le goût de manger des fruits et légumes pour la plupart « oubliés » produit une diminution significative des restes, contribuant à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Rappelons que ces actions éducatives peuvent être mises en place par des partenariats avec les associations familiales.

L’UNAF défend l’idée que ce doit être l’ensemble des produits alimentaires issus des systèmes de production agricole durable qui doivent être concernés et pas seulement les produits bio afin de participer plus amplement à la dynamique de la transition écologique dans les territoires conformément aux objectifs de l’accord de Paris sur le climat.

@ : ssitbon@unaf.fr

Haut de page