Séance d’information « être parents après la séparation », l’UNAF participe au groupe national

02/02/2016

Le mercredi 19 janvier 2016, Servane Martin, chargée de mission sur le soutien à la parentalité a participé au groupe projet national sur les séances d’information « être parents après la séparation » piloté par la CNAF.

Ce projet, qui entre dans le cadre de l’expérimentation GIPA (garantie contre les impayés de pension alimentaire), prévoit de proposer des séances d’information collectives « être parents après la séparation ». La phase d’expérimentation de ce projet s’étant terminée le 30 novembre dernier, cette réunion avait pour objectif de faire le bilan des séances collectives en tenant compte des retours des professionnels ayant animé les séances et de l’évaluation menée auprès des CAF et des parents. La direction de la CNAF ayant pris la décision de déployer sur l’ensemble du territoire cette offre de service, la réunion a permis de dégager des perspectives pour mener cette généralisation dans les meilleures conditions.

Les résultats provisoires de l’évaluation des 83 premières séances d’informations sont tout à fait encourageants. Sur ces 83 séances, 692 participants ont été dénombrés. Le questionnaire de satisfaction, qui a obtenu un taux de retour de 75%, démontre que les séances ont été appréciées par les parents. Ainsi ils sont 65% à estimer que les séances ont répondu à leurs attentes, 26% ont été agréablement surpris et seuls 4.5 % ont été déçus. Des monographies sur plusieurs départements sont en train d’être réalisées, les résultats seront communiqués ultérieurement.

Concernant le déploiement, il sera progressif en 2016 pour être effectif dans l’ensemble des départements en 2017. La réunion a permis de dégager les conditions nécessaires pour généraliser ce projet. Le soutien de la CNAF a été acté comme essentiel pour poursuivre le déploiement afin de soutenir les CAF et de proposer des supports et outils méthodologiques et de communication de qualité, un allégement des formations est préconisé, l’échelon régional devrait être privilégié pour réaliser les formations et favoriser les échanges des pratiques entre animateurs des séances. Enfin, la réunion a été également l’occasion de souligner l’importance du partenariat avec la justice (JAF, Avocat) pour donner une pleine dimension à ce projet.

@ : smartin@unaf.fr

Haut de page