Observatoire des familles - étude exhaustive

Quel accès aux vacances et aux loisirs pour les familles ?

26/09/2016

Couverture de la note "Vacances et loisirs"

Alors que la France célèbre les 80 ans des congés payés, l’UNAF publie une étude qui donne la parole à 17 000 familles [1] réparties dans 55 départements : Partent-elles en vacances ? Pourquoi ne partent-elles pas ? Qu’apportent les vacances aux familles ? Ont-elles des loisirs avec leurs enfants le reste de l’année ? Si oui lesquels ?

Après avoir publié une première synthèse en juillet, l’UNAF publie l’étude exhaustive.

Quelques chiffres :
- 77% des familles interrogées qui ne sont pas parties en vacances l’année de l’étude, ne sont pas parties en famille depuis plus de deux ans et 14% ne sont jamais parties.
- 85% des familles considèrent que les vacances c’est avant tout « du temps en famille (parents-enfants) », Quelle que soit la catégorie sociale, c’est même l’objectif principal des familles. Les autres objectifs sont loin derrière : « se reposer » 52%, se dépayser 48%.
- 90% de ceux qui ne sont pas partis dans les 12 derniers mois invoquent des raisons financières.
- 69% des parents qui ne partent pas en vacances en famille se sentent coupables vis-à-vis de leurs enfants.
- 77% des familles ne connaissent pas ou mal les dispositifs d’aides aux vacances (Comités d’entreprise, ANCV, CAF, mairies, Conseils départementaux…). 58% des familles interrogées ne savent pas quelles démarches effectuer.
- Les familles qui ne partent pas sont également celles qui ont le moins de loisirs partagés, principalement pour des questions de temps, de moyens puis d’absence de loisirs de proximité.

Forte de ces données départementalisées, l’UNAF entend sensibiliser sur la nécessité du départ en famille et promouvoir les aides au départ.

Retrouvez :
- L’ étude complète
- le CP n°12 du 11 juillet
- La première synthèse (juillet 2016)


Texte intégral de l’étude

Vacances et loisirs

Note de synthèse n°9


Edito

Marie-Andrée BLANC - Présidente de l’UNAF

En 2016, année anniversaire des congés payés, l’UNAF, représentant légal des familles françaises et étrangères, souhaitait que l’Observatoire des familles puisse apporter des éléments sur les attentes et la vision des familles concernant les vacances et, plus largement, les loisirs. Deux thèmes au cœur des préoccupations familiales et essentiels pour l’épanouissement des familles.
Nous avons fait l’hypothèse que les vacances et les loisirs jouent un rôle important dans la création et le maintien de liens familiaux alors qu’ils sont parfois considérés superflus par rapport aux besoins « essentiels » des familles (logement, scolarité, emploi).
Par ailleurs, s’il existe de nombreuses enquêtes sur le départ en vacances, très peu d’entre elles portent sur les familles avec charge d’enfants qui ont pourtant des attentes spécifiques.
Enfin, grâce à la force du réseau des UDAF, nous pouvons également rendre compte de la dimension territoriale de ces réalités familiales.
Plus de 17 000 familles dans 55 départements ont répondu.
En recueillant la parole des familles, l’Observatoire a voulu mieux comprendre ce qui se joue dans ces moments de vacances et de loisirs, notamment en matière de liens familiaux : les attentes des familles, les pratiques plus ou moins familiales des loisirs, l’impact de ces moments sur la vie quotidienne et l’organisation familiale. Il s’agit aussi de mieux évaluer les obstacles et difficultés qu’elles rencontrent et leur connaissance des aides, privées ou publiques, dont elles peuvent bénéficier.
A travers les premiers résultats de cette enquête, l’UNAF pourra développer des liens avec ses partenaires, et en particulier les associations du secteur des vacances et des loisirs, pour mieux satisfaire les attentes des familles et leur donner un meilleur accès aux vacances en famille.



Image : Couverture de la note "Vacances et loisirs"
Quel accès aux vacances et aux loisirs pour les familles ?
PDF - 4.9 Mo


[1Etude n° 9 de l’Observatoire des familles menée en 2015 par 51 UDAF et 1 URAF auprès d’une sélection de 3000 ménages allocataires de CAF ayant au moins un enfant à charge âgé de 4 à 20 ans dans chacun des 55 départements participants.

Haut de page