Bilan

Bilan des baisses des primes d’assurance automobile 2005

23/05/2005

Baisse des cotisations ?

La diminution du nombre des accidents de la circulation a amené les organisations familiales et de consommateurs à demander une baisse des cotisations.

Les assureurs, compagnies regroupées dans la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA) et mutuelles adhérentes au Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance (GEMA) insistent de leur côté sur l’augmentation des coûts d’indemnisation.

Ce débat se situe dans un contexte qui est celui de la liberté des prix et d’une concurrence assez vive entre sociétés.

La responsabilité civile corporelle est très lourde, le prix des réparations auto augmente... et malgré cela, l’indice INSEE du prix de l’assurance-auto évolue moins vite que l’indice du prix à la consommation.

Ces constats ne sont pas nouveaux. L’année dernière déjà, l’UNAF avait demandé que les tarifs baissent de façon significative et perceptible de façon à adresser un signal aux assurés prenant acte de la modification de leur comportement.

Il est en effet essentiel que la baisse du nombre des accidents ait une traduction en terme de coût d’assurance pour accompagner et favoriser cette évolution correspondant à une contrainte réelle que subissent les automobilistes et à laquelle il faudrait qu’ils se soumettent volontairement.

Selon la Sécurité routière, statistique 2004/2003 :

* accidents corporels - 6,5 % * nombre de blessés - 7,5 % * nombre de tués - 9,0 %

Ces chiffres sont établis à partir de constatations de police. www.securiteroutiere.gouv.fr... www.securiteroutiere.gouv.fr/cnsr

Pour leur part, les assureurs FFSA et GEMA donnent les chiffres suivants à partir de leurs interventions. * fréquence des sinistres - 3,5 %

Ventilé de la manière suivante :

* RC corporel - 1 % * RC matériel - 3 % * Vol incendie - 9 % * Bris de glace - 3 % * Dommages tous accidents - 4 %

Les assurés voient trop peu la baisse des primes sur lesquelles certains assureurs communiquent dans leur publicité : des mécanismes de compensation semblent jouer qui peuvent en annuler les effets.

Revenant sur le sujet, le CCSF, a publié un communiqué de presse


Word - 29 ko

Communique_de_presse_du_CCSF.doc
Haut de page