Vers une baisse de 13 800 naissances sur l’année 2016

10/01/2017

Chiffre -13800

Selon les estimations de l’INSEE, de décembre 2015 à novembre 2016, il est né 13 814 enfants de moins que sur les 12 mois précédents (et 14 800 sur la France métropolitaine).

Les estimations sur novembre correspondent en général à quelques centaines de naissances près à celles que l’INSEE publie en début d’année pour son bilan démographique annuel.

Sur une période de 24 mois, la baisse dépasse 32 000 naissances, soit la plus forte en plus de 20 ans. En France métropolitaine, la baisse sur 24 mois est de 35300 naissances : il faut remonter à 1994 pour en observer une similaire.

L’essentiel de cette baisse est due à la baisse de la fécondité. Elle est aussi due, dans une moindre mesure, à celle du nombre de femmes en âge de procréer (15-50 ans). [1]


Image : Chiffre -13800

[1] En effet, entre les 1er janvier de 2015 et 2016 près des 3/4 des enfants de 2016 ont été conçus et le nombre de femmes en âge de procréer en France s’est réduit sur la même période de 40 000 (36 000 en France métropolitaine). Appliquer à ces "femmes en moins" les taux de fécondité par âge de l’année 2015 expliquerait quelques milliers de naissances en moins (France entière). Cet effet est néanmoins susceptible de devenir plus sensible vers 2020, lorsque les classes creuses des années 1992-1994 concerneront les âges où la fécondité atteint son pic (soit 28-32 ans).

Haut de page