L’UNAF présente aux vœux de Ségolène Royal, le 17 janvier 2017

24/01/2017

L’UNAF était représentée par Dominique Allaume-Bobe, Présidente du Département Habitat - Cadre de Vie et Simone Sitbon, Chargée de mission, aux vœux de Ségolène Royal, le mardi 17 janvier 2017.

La Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, a rappelé son bilan 2016 qui s’articule autour des mises en œuvre des lois « Transition énergétique pour la Croissance verte » et « Reconquête de la Biodiversité, de la nature et des paysages » et de l’Accord de Paris sur le Climat, ratifié par 125 pays.

Elle a insisté sur le caractère désormais irréversible de l’Accord, intervenu après 20 ans de négociations internationales et a tenu à remercier particulièrement tous les acteurs qui se sont mis en mouvement et ont permis à la France de faire la démonstration des engagements possibles et acceptables en la matière pendant la COP21. « Lorsqu’elle est unie, la famille humaine est capable de grandes choses et même de choses inimaginables ».

Ségolène Royal a appelé à faire preuve de responsabilité, de prendre soin les uns des autres, des générations futures et de toutes les créatures vivant dans la nature. Le changement climatique est une ultime injustice faite envers des populations qui sont déjà déshéritées et souffrent partout dans le monde et surtout dans l’hémisphère Sud. Il a entraîné pour elles encore moins d’accès à des ressources naturelles disponibles (eau, bois, énergie, alimentation, ...) et a contribué à l’aggravation des phénomènes extrêmes (cyclones et tempêtes).

D’autres batailles difficiles ont été gagnées, comme obtenir la protection de 20% de nos aires marines, au lieu des 4% actuellement, en santé-environnement contre les néonicotinoïdes, les perturbateurs endocriniens et au niveau de l’Europe, demander l’arrêt du massacre des fonds sous-marin, par l’interdiction de la pêche en eau profonde. Notons que la Ministre a rendu un hommage appuyé aux associations qui soutiennent la cause de la protection de l’environnement, sans lesquelles ces avancées n’auraient pu avoir lieu.

L’UNAF, de par sa mission de défendre les intérêts des familles et des générations futures, y a contribué au sein des instances de concertation dont elle est membre.

Un échange a été organisé grâce au Centre national des études spatiales (CNES) et par liaison satellite avec Thomas Pesquet, astronaute français dans l’espace. Il s’est dit passionné par ce qui lui arrive, qu’il est au tiers de sa mission de relevés et qu’en observant notre planète Terre, il ne manque pas de voir les pollutions qui affectent l’atmosphère autour de certaines grandes villes et métropoles, la déforestation de l’Amazonie et le dégazage de certains bateaux en pleine mer, entre autres.

Contact : ssitbon@unaf.fr

Haut de page