L’UNAF a rencontré la Secrétaire d’Etat à la formation professionnelle et à l’apprentissage

21/02/2017

Première cellule de solidarité, la famille assure la construction des projets de ses membres tout au long de la vie, elle est ainsi directement concernée par les questions de formation professionnelle. L’organisation familiale et le coût sont les obstacles les plus cités pour suivre une formation. Or, les aspects familiaux sont trop souvent oubliés. Pour une utilisation effective du droit à la formation tout au long de la vie, il faut que l’articulation avec la vie familiale soit possible : prise en charge des frais de garde des enfants, des parents à charge, des frais de transport, etc... La Présidente de l’UNAF, Marie-Andrée Blanc, accompagnée de Bernard Tranchand, vice-président et de Rémy Guilleux, administrateur, Président du département "Education - Jeunesse - Numérique", a rencontré le 15 février dernier, Clotilde Valter, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Objectif : évoquer comment les familles peuvent être actrices dans le développement de l’apprentissage.

Au cours de l’entretien, Madame Valter a souligné la place centrale et le rôle déterminant des familles et des associations familiales dans le regard porté sur la formation professionnelle et le développement de l’apprentissage.

Après avoir rappelé les missions de l’UNAF, Marie-Andrée Blanc a indiqué à la Secrétaire d’Etat, sa volonté de mobiliser le réseau des associations familiales et des UDAF pour diffuser et faire connaître les nombreux parcours de réussite de jeunes qui ont choisi la voie de l’apprentissage et de l’alternance.

Haut de page