UDAF 43 - Haute-Loire

Les Matinales de l’UDAF 43 : Ana Perrin-Heredia au programme !

04/04/2017

Illustration article

Chaque année, dans le cadre de ses matinales, l’UDAF de la Haute-Loire accueille les professionnels autour de thèmes variés portant sur le soutien aux familles, la protection de l’enfance ainsi que sur les évolutions législatives encadrant ses diverses missions et actions et ce toujours dans un souhait de partage de connaissances.

A travers l’intervention de Madame Ana PERRIN-HEREDIA l’UDAF 43 a souhaité mettre en évidence comment une situation de précarité budgétaire peut être un frein important à l’exercice de la parentalité et en quoi la Mesure Judiciaire d’Aide à la Gestion du Budget Familial peut être un réel soutien à ces parents touchés par des conditions économiques précaires.

Cependant cette mesure, malgré l’avancée qu’a constituée son rattachement à la protection de l’enfance, reste encore mal connue des travailleurs sociaux et peu utilisée. Pourtant son efficacité et son intérêt sont bien réels puisqu’elle rétablit et garantit les conditions de vie matérielles des enfants. Elle favorise également l’exercice des droits de visites et d’hébergement des parents lorsque les enfants sont confiés à des services de placement, ainsi que le retour des enfants à domicile.

Ana PERRIN-HEREDIA, sociologue et chargée de recherche au CNRS a accepté de venir partager le fruit de sa réflexion portant, entre autre, sur les compétences et les stratégies de survie que les familles peuvent développer dans un contexte de précarité économique. En effet, à cette pauvreté économique s’ajoute trop souvent une stigmatisation et des jugements négatifs portant sur l’exercice d’une parentalité compliquée par un budget incertain. Ainsi, Ana PERRIN-HEREDIA par le regard qu’elle porte sur ces familles vulnérables, invite les participants, en leur qualité de professionnel à mieux déceler les savoirs faire de ces familles.

Anne-Cécile GUIGNARD et Sandrine CHECLER, Juges des Enfants au TGI du Puy en Velay ont également fait l’honneur de participer à cette matinale. Par leur fonction, les Juges des Enfants, sont eux aussi confrontés quotidiennement à cette précarité économique et savent parfaitement combien celle-ci peut impacter lourdement les conditions de vie des enfants et leur devenir.

L’UDAF 43 a souhaité convier tous ses partenaires, acteurs de la protection de l’enfance et de l’intervention sociale du département, sans qui elle ne pourrait accomplir pleinement l’exercice de ses missions. En effet, ensemble ils conjuguent leurs compétences afin de réduire, à travers leurs différentes interventions, les effets que peuvent produire une situation de précarité économique sur l’enfant. Etaient également présents des représentants du Conseil Départemental de la Haute-Loire, chef de file de la protection de l’enfance qui affiche son souhait de développer sur son territoire des actions de partenariat avec l’ensemble des acteurs des collectivités, institutions et associations.

L’UDAF 43 et son service Accompagnement & Enfance adhère au CNDPF (Carrefour National de Déléguées au Prestations Familiales). Le CNDPF est une association nationale qui réunit les Déléguées aux Prestations Familiales. Le CNDPF organise chaque année des journées nationales où s’élaborent des réflexions sur l’évolution des pratiques professionnelles, intégrant les nouvelles données sociologiques et économiques, mais aussi les enjeux stratégiques vécus par ce secteur d’activité. C’est d’ailleurs lors de son Forum 2015 qui se déroulait à Paris que l’UDAF a eu l’occasion d’entendre Ana PERRIN-HEREDIA et eu le souhait de faire partager son travail avec ses partenaires de la Haute-Loire.


PDF - 2.1 Mo

lettre_udaf_mars_2017.pdf
Haut de page