L’assemblée générale de l’UNAF s’est déroulée à Blois : retrouvez les temps forts de la rencontre

27/06/2017

Illustration article

Les 24 et 25 juin 2017, s’est déroulée à Blois, l’Assemblée générale de l’UNAF qui a réuni près de 500 militants familiaux. + Lire. Durant deux jours, outre les points statutaires, différents thèmes ont été abordés : le développement associatif, les vulnérabilités en présence de personnalités extérieures... l’expression des mouvements familiaux, ainsi que des dossiers plus spécifiquement liés à l’Institution : Rapport moral et d’orientation, rapport d’activité, modifications de statuts... Retrouvez en ligne, les temps forts de la rencontre !

Cette assemblée, à laquelle étaient invités, M. Villac, Vice-Président du HCFEA, Président du conseil de la Famille, M. Lenoir, Directeur général de la CNAF et M. Blin, Chef du bureau des familles et de la parentalité à la DGCS, s’est tenue en présence des élus du département qui se sont tour à tour exprimés.

A cette occasion, le Maire de la ville de Blois, Marc Gricourt, a remis la médaille de la ville à la présidente de l’UNAF, Marie-Andrée Blanc.

Les séquences qui ont jalonné la journée du samedi

Développement associatif

"Relever le défi du développement associatif est une priorité pour notre institution. Il permettra de renforcer nos missions de représentation et de défense des intérêts des familles, et de participer au rayonnement des associations familiales"

Stéphane Bernardelli, administrateur de l’UNAF, accompagné de François Mayaux, consultant, a présenté le Plan National de Développement Associatif, comportant les orientations et actions de l’Institution à mettre en œuvre visant à dynamiser le réseau des associations adhérentes, faciliter l’agrément d’associations familiales existantes, susciter la création de nouvelles associations familiales, apporter un soutien aux mouvements familiaux. Ce chantier qui suscite la mobilisation de l’ensemble des forces bénévoles et salariées du réseau, UDAF, URAF, UNAF, mouvements familiaux, dans un esprit d’entraide, de réciprocité, de solidarité, est conduit par l’UNAF avec détermination. Cette séquence était illustrée de témoignages d’acteurs du réseau. Sont ainsi intervenus, Aminata Koné, en tant que secrétaire générale de la Confédération syndicale des familles (CSF), et Olivier Bonnot, Directeur de l’UDAF du Jura, ainsi que Caroline Reymond, chargée de mission à l’UDAF de la Haute-Vienne, venus témoigner des actions mises en oeuvre au sein de leur mouvement et Union.

Les vulnérabilités

Au cours de l’après midi, une table ronde sur les « droits des personnes vulnérables et de leurs familles » réunissait plusieurs invités : Patrick Gohet, adjoint du Défenseur des droits, Marie-Aleth Grard, d’ATD Quart-Monde et Fabrice Gzil de la Fondation Médéric Alzheimer. Cette séquence était animée par Stéphane Bechaux, journaliste.

Rappelé par la présidente de l’UNAF dans son discours introductif, ce sujet concerne l’ensemble du Mouvement familial : L’UNAF, les UDAF et les associations familiales :

• D’abord en tant que représentant des familles. Face à la vulnérabilité des personnes, la place de leur famille doit être questionnée. Facteurs de lien et de protection pour les personnes vulnérables, souvent interlocutrices directes des intervenant extérieurs, les entourages familiaux doivent trouver leur place, sans être ni envahissants ni absents, dans des contextes souvent difficiles.

• Ensuite comme acteur du secteur social et médico-social à travers des services et activités variés : protection de l’enfance, lutte contre le surendettement et accompagnement budgétaire, médiation familiale, protection des majeurs…. Dans l’exercice même de ces activités, nous devons rechercher, de façon permanente des solutions pour améliorer l’attention portée aux personnes.

Ainsi, l’UNAF et son réseau sont déjà à l’origine de nombreuses initiatives qui misent sur les capacités des personnes et de leur entourage : familles gouvernantes, réseau d’entraide, aide aux aidants familiaux…

L’exposition "Majeurs protégés, majeurs citoyens : Un autre regard sur la Tutelle" présentait justement le projet d’ouvrage photographique en cours de réalisation par l’udaf 68 visant à faire participer les personnes vulnérables à leur mesure de protection.

A la suite de cette première table ronde, l’UNAF a souhaité que les mouvements familiaux puissent s’exprimer sur ce même thème afin qu’ils présentent leurs réflexions au vu de leur connaissance des problématiques rencontrées par les familles qu’ils regroupent, mais aussi leurs actions concrètes.

Après une intervention de Patrick Chrétien, président de la conférence nationale des mouvements, sur l’activité de la conférence, sont ainsi venus témoigner :

- Jean-Marie Andres, Président de la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC)
- Marie-Françoise Martin, Présidente de la Confédération Syndicale des Familles (CSF)
- Virginie Durin, Vice-présidente de Familles de France (FF)
- Jean-Marie Bonnemayre, Président du Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL)
- Dominique Marmier, Président de Familles Rurales (FR)
- Françoise Caron, Présidente des Associations Familiales Protestantes (AFP)
- Christian Gaudray, Président de l’Union des Familles Laïques (UFAL)

Puis dans une seconde séquence, sont venus témoigner :

- pour le groupe « Educatifs et Professionnels » : Jean François Coué (Famille du Cheminot) et Françoise Gaillaguet (Association des Familles du Personnel de la Banque de France)
- pour le groupe « handicap » : Brigitte Lamarre (Association des Paralysés de France)
- pour le groupe « Familles Monoparentales » : Jean-Paul Gadaut – (Fédération des Associations de Conjoints Survivants et Parents d’orphelins) et Eliane Larboulette (Fédération Syndicale des Familles Monoparentales)
- pour le groupe « sociaux » : Virginie Mainguy (Enfance et Familles d’Adoption) et Isabelle Sudre (Fédération Jumeaux et Plus).

Séquence statutaire

Le rapport financier 2016 présenté par le Trésorier de l’UNAF, Benoît Laune a été voté à l’unanimité. A l’issue de son intervention, une ovation lui a été faite, B. Laune ayant annoncé publiquement son souhait de quitter ses fonctions de trésorier au sein de l’Institution, qu’il occupe depuis plus de vingt ans.

Le rapport d’activité 2016 introduit par le secrétaire général, Bernard Farriol et Marie-Agnès Besnard, secrétaire générale adjointe a été adopté à l’unanimité.

L’intervention de la Directrice générale de l’UNAF, Guillemette Leneveu sur le rapport d’activité était suivie de la présentation par les présidents des départements politiques de l’UNAF de l’activité de leur pôle : Dominique Allaume-Bobe, (Habitat-Cadre de vie), Christiane Basset, (Europe-International), Monique Dupuy (Cohésion sociale - Vulnérabilités), Mériadec Rivière (Economie - Consommation - Emploi), Alain Feretti (Droit de la Famille - Parentalité - Enfance), Rémy Guilleux (Education - Jeunesse - Numérique), Marie-pierre Gariel (Santé - Protection sociale - Vieillesse).

Le dimanche matin

Modifications des statuts

L’assemblée générale a adopté les modifications apportées aux statuts types des UDAF et URAF, et aux statuts de l’UNAF, présentées par le Secrétaire général, Bernard Farriol, qui viennent notamment préciser les délégations au sein des UDAF, des URAF et de l’UNAF.

Les conventions d’objectifs 2016-2020

Michel Fohrenbach, administrateur et Nacéra Amrouche, directrice de l’UDAF 93 et membre de l’instance d’évaluation ont dressé un point de situation des actions mises en oeuvre par les UDAF et l’UNAF entrant dans le cadre des conventions d’objectifs Etat-Unaf et Unaf-Udaf 2016-2020.

M. Combe, administrateur de l’UDAF 35 a présenté l’action "Usage responsable du numérique" mise en oeuvre par l’UDAF. Son intervention était suivie d’une séquence vidéo présentant l’action "Entraide entre parents solo" réalisée par l’UDAF de la Charente et l’UDAF de la Vienne complété du témoignage de parents solo.

Le rapport moral et d’orientation 2016-2018 "Stratégie du réseau UNAF/uraf/udaf : "quelles évolutions pour accompagner les changements et remplir nos missions

B. Tranchand, vice-président de l’UNAF, a présenté l’avancée des chantiers liés à la mise en oeuvre et aux enjeux du rapport moral et d’orientation. Puis, l’assemblée générale a voté la prolongation du rapport pour une durée de deux ans soit 2016-2020.

Pour conclure la matinée, Marie-Andrée Blanc, présidente de l’UNAF et Guillemette Leneveu, directrice générale de l’UNAF ont présenté à l’assemblée générale les constats et recommandations formulés par la Cour des Comptes à l’issue de son contrôle réalisé entre décembre 2014 et mars 2017 ainsi que les actions entreprises par l’UNAF.

La présidente de l’UNAF, Marie-Andrée Blanc a clôturé l’Assemblée générale, remerciant la Présidente de l’UDAF du Loir-et-Cher, Colette Scherer, son Directeur, Thierry Le Panse, ainsi que l’ensemble du personnel de l’UDAF du Loir-et-Cher pour leur accueil et l’aide apportée, en lien avec les équipes de l’UNAF à l’organisation de ces journées.

La prochaine Assemblée générale se déroulera les 23 et 24 juin 2018 à Rennes.

Haut de page