L’UNAF a participé au Conseil national de la Transition écologique, présidé pour la première fois, par Nicolas Hulot

18/07/2017

Illustration article

Le Conseil national de la Transition écologique (CNTE) s’est réuni le 10 juillet dernier sous la présidence de Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire. L’UNAF était représentée par Dominique Allaume-Bobe, Administratrice, présidente du Département Habitat-Cadre de Vie-Environnement et Simone Sitbon, chargée de mission Environnement et Développement durable.

Le Ministre a tenu à présenter à la fois les valeurs qui guident son engagement et à préciser les grandes orientations de son programme d’actions.

En ce qui concerne les valeurs, il considère que le dialogue environnemental est le préalable à toute décision politique et il entend mener aussi loin que possible la co-construction des actions à venir.

Nicolas Hulot accorde une grande importance à la pédagogie qui doit expliquer et accompagner la transition écologique. Les deux clés de réussite du changement de paradigme de notre société sont la progressivité et l’irréversibilité des actions engagées. La priorité de la feuille de route du Ministre portera sur les changements climatiques. Nicolas Hulot regrette le retard pris par la France sur ses engagements en matière de transition énergétique et s’appliquera à leur mise en œuvre, particulièrement dans le cadre de la loi du 17 août 2015. Le thème de l’alimentation et de l’agriculture rend incontournable la réponse aux défis environnementaux.

La tenue des futures Assises de l’Agriculture et de l’Alimentation, dont la date de lancement est annoncée pour le 20 juillet, sera l’occasion de préconiser des solutions qui retissent le lien avec les citadins en faisant appel à l’intelligence collective. « Je pense que l’on va gagner ensemble ou perdre ensemble ! ».

La gouvernance des instances environnementales et du CNTE, notamment, devrait être revue au regard des enjeux de long terme et de besoins réaffirmés de scénarios du futur à construire.

L’UNAF est intervenue, lors de la discussion, pour rappeler que ce qui guide son action au nom des familles c’est « d’anticiper pour ne pas subir » et que ces dernières sont les premières éducatrices des générations présentes et futures.

L’UNAF est attachée au dialogue environnemental et a été toujours présente lors des différentes Conférences environnementales, et en amont de leur préparation, dans les groupes de travail et les commissions spécialisées. Elle se soucie de la mise en œuvre, au niveau des territoires, des politiques environnementales décentralisées et insiste sur l’importance de la Région. Les préoccupations autour de la mobilité, des déchets notamment, avec l’augmentation de la fiscalité directe (TEOM et Redevance incitative), de l’eau, d’environnement-santé, sont importants pour les familles, car ils conditionnement la qualité de leur cadre de vie. Il faut remédier à la précarité énergétique des ménages les plus pauvres et avancer dans les changements des comportements au cœur des transitons énergétiques et écologiques.

@ : ssitbon@unaf.fr

Haut de page