Vie associative

Contrats aidés : UDAF et associations familiales durement impactées

07/11/2017

L’UNAF a mené une courte enquête en ligne pour estimer l’impact de la décision des pouvoirs publics de réduire considérablement le nombre des contrats aidés et les aides financières qui leur sont liées.

Cette étude permet d’ores et déjà d’affirmer qu’au sein du mouvement familial, les restrictions d’octrois de contrats aidés et d’aides à leur financement conduiront :

- à la dégradation (pour 62% des organisations utilisatrices de contrats aidés), et parfois à la disparition (15%), d’activités utiles à un nombre très conséquent de familles : sur le seul échantillon des répondants, pourtant restreint, ce sont plusieurs dizaines de milliers de bénéficiaires d’activités associatives qui seraient impactés.

- à l’interruption du parcours d’insertion de milliers de salariés. En effet, les résultats de cette enquête montrent que les salariés embauchés sous contrats aidés dans nos organisations bénéficient d’un excellent pourcentage d’intégration professionnelle ou de poursuite de formation à l’issue des contrats (56%).

Ces résultats, et les commentaires écrits recueillis, confirment que les unions d’associations et les associations familiales prennent très à cœur la double mission d’insertion professionnelle et d’action auprès des familles permise par cette forme d’emploi.

L’UNAF s’appuiera sur ces résultats pour poursuivre son action de recherche de solutions auprès des pouvoirs publics, en synergie avec les autres initiatives du monde associatif.

@ : yserieyx@unaf.fr

Haut de page