Enquête

Frais d’incidents bancaires : enquête sur les pratiques des banques - Comment lutter contre l’exclusion bancaire ?

16/11/2017

Illustration article

Depuis les années 70, l’État a, par la loi, contraint la population française à se bancariser. Posséder un compte bancaire et des moyens de paiement est devenu une condition sine qua non pour vivre normalement et la question bancaire est devenue une question sociale.
 
En privatisant le secteur bancaire dans les années 80, l’État a donc transféré une responsabilité sociale aux banques : celle de servir l’ensemble de la population. Depuis, force est de constater que l’exclusion bancaire est apparue. Malgré les nombreuses lois votées pour l’endiguer, elle perdure, et a de lourdes conséquences sur les familles concernées.
 
Saisis par les familles et les services des UDAF, nous nous sommes plus particulièrement penchés sur les différents frais d’incidents bancaires prélevés en cas de dépassement du découvert autorisé : commissions d’intervention, frais de rejet de prélèvement ou de chèque, frais pour avis à tiers détenteur, frais de lettre d’information préalable… Auxquels s’ajoutent les agios qui correspondent aux intérêts du découvert. Ces frais punitifs, à force d’accumulation, enfoncent les ménages dans des difficultés de plus en plus importantes. L’enquête menée en partenariat avec l’Institut national de la consommation (INC) est édifiante, en voici une synthèse.
 
A l’appui de ces constats, l’UNAF propose des solutions pour mieux protéger les familles.

Éditorial par Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’UNAF.

Retrouvez les actes du colloques en cliquant sur le lien ci-dessous :

Actes du colloque UNAF INC Frais bancaires - 2017
Frais bancaires - étude intégrale
Synthèse étude frais bancaires
Synthèse étude frais bancaires
PDF - 731.5 ko


Frais bancaires - étude intégrale
PDF - 2.3 Mo


Actes du colloque UNAF INC Frais bancaires - 2017
PDF - 530.5 ko


Haut de page