L’UNAF a participé au Conseil social des HLM

12/12/2017

L’UNAF, représentée par Marie-Josée Balducchi, administratrice, a participé au Conseil social des HLM qui s’est tenu le 5 décembre dernier. Marilia Mendes, coordonnatrice du pôle « Habitat - Cadre de vie » à l’UNAF était également présente.

Au cours de la séance, Thierry Debrand a été élu président du Conseil social, au titre des associations d’insertion et gestionnaires. Il succède à Chantal Bousquière-Lévy (CFTC), présidente de 2015 à 2017, au titre des organisations syndicales. Le nouveau président a indiqué son intention de consolider la place du Conseil au sein des instances de l’Union sociale pour l’habitat et de faire entendre la voix des partenaires des Hlm dans le contexte actuel d’attaque du modèle du logement social.
Les membres du Conseil social ont pu échanger sur le rôle de cette instance.

Marie-Josée Balducchi a insisté sur la nécessité de mieux faire connaître le Conseil social de l’Union sociale pour l’habitat qui porte la parole des parties prenantes des Hlm et est force de propositions, dans l’intérêt général de l’ensemble des ménages et des familles.

Le Conseil social a ensuite débattu, en présence de Marianne Louis, Secrétaire générale de l’Union sociale pour l’habitat, sur l’actualité forte en matière de logement qui suscite les plus grandes craintes sur l’avenir du logement social : l’article 52 du projet de loi de Finances qui introduit une réforme des APL et des loyers HLM et le projet de loi Logement qui prévoit une réforme structurelle du logement social. Le Conseil est également revenu sur l’engagement, depuis cet été, du Mouvement HLM et de l’ensemble de ses partenaires dans la défense des APL et du logement social. Il cherche à trouver un compromis avec le gouvernement autour d’une solution « permettant de ne pas altérer durablement les capacités d’investissement des organismes Hlm ».

Dans un souci de sortie de crise, le Mouvement Hlm a fait part au Sénat des propositions permettant de réaliser l’économie budgétaire de 1,5 milliard sur le budget de l’APL, voulue par le gouvernement, autrement que par la baisse des APL pour les locataires Hlm et la baisse des loyers imposée aux organismes HLM, tout en respectant le principe d’une contribution du Mouvement Hlm à la réduction du déficit de l’État.

L’UNAF a rappelé à cette occasion le soutien de l’Institution familiale au Mouvement HLM et insisté sur l’importance de sauvegarder le rôle incontournable du logement social en matière de protection et de solidarité envers les citoyens et les familles.

En savoir plus

@ : mmendes unaf.fr

Haut de page