L’UNAF et les associations agréées de consommateurs ont rencontré la RATP

10/01/2018

L’UNAF a participé à deux réunions qui se sont tenues le 22 décembre dernier entre les associations agréées de consommateurs et la RATP.

1er temps d’échanges

Une présentation des services digitaux (réseaux Internet et applications RATP, téléphonies mobiles) a été faite : ils visent une information globale et plus accessible avec le voyageur au centre.

Les associations ont posé la question de l’accès aux services via les agents : les équipements digitaux leur sont mis progressivement à disposition en lien avec le développement du Wifi en gares et stations. Les informations sont aussi données en cas de perturbations constatées au-delà de 7 minutes et pour la recherche d’itinéraires.

Les associations ont aussi demandé :

• Que plus d’informations soient apportées en cas de modifications de dessertes,
• Que celles impactant la partie SNCF soient aussi concernées (ex : lignes A) : de nouveaux systèmes d’alerte sont créés, ainsi que l’accès à l’information voyageurs avec, à venir, des réponses écrites, plus personnalisées (outils digitaux).
• Que les réponses soient aussi apportées directement à l’usager : les services de réponse par téléphone (service clientèle 34 24) existent toujours.

Second temps d’échanges

Les associations étaient réunies en session plénière en présence de la présidente directrice générale de la RATP, Catherine Guillouard et du directeur général de la relation clients Franck Avice.

Le rôle précieux des associations de consommateurs au plus près du terrain dans une relation de partenariat a été pointé.

La Présidente de la RATP a rappelé les objectifs de l’entreprise RATP tels que :

- l’excellence opérationnelle,
- la participation aux actions environnementales,
- le développement international,
- les efforts d’innovations
ainsi que la formation du personnel.

Les évolutions en cours concernent la rénovation (ex : au Nord de l’Ile-de-France), les travaux, l’amélioration de l’information.

Les questions des associations ont porté sur :
- le réseau des bus de banlieue et le soutien aux reports modaux : rabattements, gares routières,
- les navettes autonomes : des expérimentations sont menées avec des retours positifs,
- la cohérence de l’information : des améliorations sont nécessaires, en continu,
- l’accessibilité des gares, y compris anciennes : des services d’accompagnement sont proposés et des formations effectuées auprès des agents.

Les investissements futurs concernent les matériels roulants, les gares, le métro.

Un point a été fait sur le bilan des rencontres effectuées durant l’année entre les associations agréées de consommateurs et la RATP et sur les sujets à traiter en 2018.

@ : hmarchal@unaf.fr

Haut de page