« Disposer de temps et de droits pour s’occuper de ses enfants, de sa famille et de ses proches en perte d’autonomie » : le rapport commun aux trois conseils du HCFEA dont l’UNAF est membre, est en ligne

17/01/2018

Illustration article

Le rapport commun aux trois conseils du HCFEA « Disposer de temps et de droits pour s’occuper de ses enfants, de sa famille et de ses proches en perte d’autonomie », sa synthèse et ses six annexes sont désormais disponibles en ligne. Ce rapport a été adopté en séance plénière le 12 décembre 2017. Rappelons que l’UNAF est membre des trois formations : Famille, Enfance et Age.

Ce rapport reprend plusieurs orientations recommandées par l’UNAF :

  • Une meilleure indexation des « indemnisations qui cherchent à compenser, en partie, une baisse de revenu d’activité. Il s’agit de généraliser l’indexation de ces indemnisations sur les salaires, plutôt que sur les prix ».
  • La reconnaissance que les exigences de conciliation vie familiale / vie professionnelle vont bien au-delà de la seule question de la petite enfance : les enfants représentent un investissement considérable en temps des parents, bien au-delà de leurs trois ans. « les activités parentales représentent en moyenne l’équivalent de 104 journées de travail professionnel (de 8h) par an pour un couple avec enfant(s) ».

Au nombre des propositions tenant compte de cette réalité : octroyer une période supplémentaire de 6 mois de congé parental, non rémunérée, accessible entre le 3e et le 18e anniversaire de l’enfant.

  • Le rapport explore des premières pistes de réformes de l’indemnisation du congé parental, au nombre desquelles il liste la possibilité d’opter pour un congé plus court et mieux rémunéré.
  • Fixer dans un document d’orientation les conditions d’une expérimentation d’un « Right to Request pour motifs familiaux », en s’inspirant des expériences étrangères.

A noter : L’UNAF avait adressé au HCFEA une contribution écrite dans le cadre de l’élaboration de ce document.

Haut de page