Une émission « Consomag » consacrée aux « frais d’incidents bancaires »

23/01/2018

Illustration article

« Commissions d’intervention, frais de rejet de prélèvement ou de chèque, frais pour avis au tiers détenteur… Il existe de nombreuses opérations engendrant des frais d’incidents bancaires. Ces derniers sont calculés à partir du moment où vous avez dépassé votre découvert autorisé et viennent s’ajouter aux fameux AGIOS. Résultat : des frais en plus qui n’aident pas à sortir la tête de l’eau. »

En ligne, l’interview de Morgane Lenain, administratrice de l’UNAF et des conseils pour ne pas en arriver là !

A écouter !

Les propositions de l’UNAF pour mieux protéger les familles

L’UNAF, qui siège au CCSF, entend bien avancer les propositions qu’elle a formulées à l’issue de l’étude sur les frais d’incidents bancaires menée avec l’INC pour mieux protéger les familles et lutter contre l’exclusion bancaire :

1. Plafonner l’ensemble des frais liés aux incidents de paiement

2. Inciter les établissements bancaires à mieux servir leurs clients exclus bancaires.

  • Jouer sur la réputation des banques en rendant nominatives les données de l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire.
  • Co-construire, avec les établissements volontaires, de nouvelles offres bancaires.
  • Lier l’obtention davantages fiscaux ou commerciaux aux bonnes pratiques en matière d’inclusion bancaire.
  • Renforcer les contrôles des régulateurs (ACPR, DGCCRF).

3. Développer les Points conseil budget pour faire le lien entre l’offre et la demande, notamment en matière de produits et de relations bancaires.

Haut de page