Club Partenaires pour agir

Les maisons de l’emploi à l’honneur

27/02/2006

L’UNAF a participé le 23 février 2006 à la réunion organisée par le Club partenaires pour agir d’Ile-de-France qui, en lien avec le Club partenaires pour agir du Nord Pas-de-Calais se mobilise sur le thème des maisons de l’emploi.

Les thèmes discutés ont porté sur l’organisation du séminaire régional d’avril prochain qui aura lieu dans la ville de Nanterre et qui portera sur l’inscription des maisons de l’emploi dans la dynamique territoriale, les réponses aux attentes via les pratiques de proximité correspondant aux échelles territoriales, et les témoignages et politiques des acteurs concernés : élus, acteurs économiques, de l’emploi, administrations...

Le club partenaires pour agir de la région Nord Pas-de-calais a témoigné du vif intérêt que constituent les maisons de l’emploi pour les acteurs oeuvrant dans le domaine de l’emploi (Urssaf, entreprises d’insertion, conseils de développement, partenaires sociaux, chambres de commerce...) et de leur volonté d’ouverture.

Le fonctionnement des maisons de l’emploi ne peut être effectif qu’après élaboration d’un cahier des charges et elles doivent, par ailleurs, faire l’objet d’une labellisation qui devra être entérinée.

Dans cette région, la volonté de couverture territoriale est importante (avec 26 maisons de l’emploi, dont 16 en métropole lilloise).

Les participants ont demandé que les travaux du séminaire régional comportent un volet "mobilité des jeunes en Europe" via les expériences innovantes (notamment pour les projets transfrontaliers).

Ils ont souligné le rôle de relais et de soutien que ces maisons de l’emploi pouvaient avoir vis-à-vis des associations (ex : soutien à la création d’entreprise, aux projets personnels). Quelle qualité de service sont-elles prêtes à rendre ? pour quel projet de territoire ? quelles articulations avec d’autres espaces (ex : en milieu rural) ?

Les questions de l’accueil physique, des nouvelles technologies et du partage d’informations ont été également soulevées.

Il a été toutefois spécifié que cette nouvelle structure qui préfigurera le service public de l’emploi futur est organisée autour des principaux acteurs constitutifs que sont l’Etat, l’UNEDIC, l’ANPE, les Collectivités locales, l’objectif étant de renforcer les synergies, d’optimiser l’existant sans se substituer aux services existants.

Haut de page