Uniopss

Commission petite enfance de l’Uniopss : vers une refondation des droits ?

05/06/2006

L’UNAF a participé à la Commission Petite enfance de l’UNIOPSS le 18 mai 2006.

La réunion a porté sur trois sujets :

- Les participants ont souligné l’émergence de la notion de contrepartie pour l’obtention des droits qui semble s’incarner aujourd’hui dans une démarche d’obligation de résultats. Perte de valeurs, chute de la reconnaissance des codes sociaux semblent pousser à cette refondation des droits.

Dans ce contexte, quelle solidarité collective mettre en place, quel projet associatif, quel temps et modes des réponses ? Comment seront évalués les résultats des contrats ? De manière quantitative et mieux, qualitative -
en souligant les points positifs, les progrès obtenus ?
Les participants ont insisté sur la notion de prévenance à privilégier, différente de la notion de promotion et qui tient compte de l’accompagnement, de l’éducation parentale, sur l’idée de mettre en valeur la responsabilité éducative collective.

- Un rappel des avancées législatives sur les textes protection de l’enfance et prévention de la délinquance en cours a été fait. Il est prévu, en amont une concertation et la tenue de groupes de travail.
Les participants ont indiqué que si les travailleurs sociaux de quartier se trouvaient démunis face à l’enfance en difficulté, il était souhaitable de réfléchir aux moyens à mettre en oeuvre pour les aider à mener à bien et faire face à leurs missions.

- Annonce par le Ministère de la famille d’un texte améliorant les structures d’accueil de la petite enfance comprenant notamment :

- la réforme du décret mode d’accueil d’Août 2000,

- l’amélioration de l’information,

- le développement de l’accueil en structures relais,

- et le développement des micro-structures (ou possibilité pour les assistantes maternelles d’exercer hors de leur domicile en zone sensible).

Haut de page