International

54ème Conférence Internationale de la Commission Internationale des Relations du Couple et de la Famille

11/06/2007

La 54ème Conférence Internationale de la Commission internationale des Relations du Couple et de la Famille (CICRCF) s’est tenue à Edimbourg les 5,6,7 et 8 juin 2007. Cette rencontre annuelle a permis un échange d’initiatives et d’idées nouvelles concernant le couple et la famille. L’intérêt d’une telle rencontre réside dans le fait qu’elle contribue à la mutualisation des expériences entre les professionnels et les organisations en charge de la famille.

La réflexion proposée cette année portait sur le thème du refus de l’exclusion, à travers la recherche des voies de l’inclusion ("Barriers to access : finding path to inclusiveness").

Des participants du monde entier ont partagé leurs expériences.

Y étaient représentées une vingtaine de nations, dont la France, largement représentée à travers la participation de François Fondard, Chantal Lebatard, Henri Joyeux, ainsi que des membres du CA de la CNAF, Philippe Steck, et un représentant de l’Institut des sciences de la famille de Lyon.

A l’issue de ces travaux, il est réconfortant de mesurer combien nos actions de soutien en direction des familles représentent une richesse inestimable qui permet la prise en compte d’un large panel de situations de rupture ou d’exclusion que vivent certains enfants.

Un exposé émouvant de la situation en Afrique du Sud a permis une certaine prise de conscience de la nécessaire humilité qu’il nous faut adopter face à des situations dangereuses pour la survie de nos enfants. Une liste non exhaustive des barrières à l’accès a été dressée (violences, toxicomanie, sida, handicap, malnutrition, séparations, ...), mêlant les difficultés des pays développés à celles des pays en voie de développement.

Une expérience absolument passionnante est menée en Inde, ceci dans l’idée d’aider les enfants, quelles que soient leurs compétences ou leurs limites (handicap physique ou mental), à développer et améliorer leurs potentialités.

Le programme "Parentage de l’enfant : accepter la diversité" intègre tous les domaines nécessaires à la croissance à travers le jeu interactif. L’avantage d’un tel programme réside également dans le fait qu’il permet aux parents de mesurer, suivre, et comprendre les aptitudes particulières et les besoins spécifiques de leurs enfants et de les aider à les surmonter et les dépasser. Un tel projet constitue une voie vers l’inclusion remarquable.

D’autres expériences en matière de droit de la famille, ou de santé mentale ont été présentées et feront l’objet d’un article plus détaillé.

Haut de page