Institut National de la Recherche Agronomique

Lien entre achats alimentaires des foyers français et corpulence

21/12/2007

L’UNAF a assisté le mardi 18 décembre 2007 à une communication sur la recherche de Pierre Combris de l’INRA qui fait le lien entre achats alimentaires des foyers français et corpulence.

Cette étude scientifique a l’originalité de s’intéresser aux ménages et familles et non plus à un individu seul face à son obésité.

Ce qui a été mis en avant, c’est l’effet majeur du niveau de revenu qui fait que, lorsque les familles sont plus à l’aise financièrement, elles luttent efficacement et rapidement dès l’apparition des premières prises de poids. L’effet protecteur des hauts revenus sur l’obésité est donc bien confirmé.

Rappelons qu’un enfant qui reste obèse, perd 13 ans d’espérance de vie. La prégnance des habitudes alimentaires régionales perdure. Il continue d’y avoir une France du Nord, plus consommatrice de produits laitiers (beurre...) et une France du Sud, plus amatrice d’huile d’olive et de fruits et légumes.

Il semble que se dégage une corrélation entre consommation d’alcool et surpoids et l’obésité qu’il reste à investiger. Une famille dont un des membres est, au moins, en surpoids, achète de tout, sans aucune restriction.

Une tendance se dessine nettement : les ménages et les familles arbitrent de plus en plus, au moment de leurs achats, en privilégiant les boissons sans sucre dites "light" et en évitant les "snacks" par exemple suivant ainsi les messages de prévention qui ont été largement diffusés.

La question de la sous-consommation des fruits et légumes reste préoccupante et est bien liée au niveau des budgets et du pouvoir d’achat.

En matière d’action publique, par le biais du Plan national nutrition santé 2, on s’achemine vers le ciblage de populations à risques, en vue de les accompagner de manière plus personnelle et adaptée à leurs réalités.

Information complémentaire sur l’enquête INCA2 portant sur les consommations individuelles sur http://www.afssa.fr

Haut de page