Communiqué de presse n°7.09.04.08

Logement : des mesures inquiétantes pour les familles

09/04/2008

L’UNAF, qui a pour mission légale de représenter les familles et de défendre leurs intérêts matériels et moraux, s’inquiète des mesures annoncées par le Président de la République concernant le logement social.

En effet, le Pays traverse une importante crise du logement et le taux d’effort des familles pour pouvoir se loger est devenu insupportable. On parle beaucoup de pouvoir d’achat et de l’érosion de celui-ci, alors que la part accordée au logement devient inabordable pour de très nombreuses familles. Elle se fait au détriment de tous les autres postes de dépenses (alimentation, santé, éducation, habillement, loisirs, ...) pourtant également essentiels.

Les mesures annoncées (abaissement de 10 % des plafonds de ressources pour accéder au parc social ) visent à limiter l’accès au logement social des familles qui n’auront pas pour autant les moyens de se loger au prix du marché dans le parc privé, en particulier dans les zones où le marché est tendu.

Par ailleurs, l’augmentation du niveau des surloyers risque aussi de remettre en cause la possibilité, pour de nombreuses familles, de faire face à ce surcoût, alors qu’elles n’auront pas forcément la possibilité de se loger ailleurs.

Au moment où le droit au logement opposable doit entrer dans les faits, l’UNAF rappelle que les politiques publiques doivent aujourd’hui, plus que jamais, permettre de produire de très nombreux logements de qualité et abordables par les familles.

Le droit au logement opposable doit être l’aiguillon pour une obligation de moyens de la part de la Nation et ne doit pas conduire à gérer le stock et la pénurie de logements.

Haut de page