Communiqué de presse commun

Projet de loi de modernisation de l’économie : à la recherche du pouvoir d’achat…

29/04/2008

Illustration article

Le projet de loi de modernisation de l’économie présenté en Conseil des ministres le 28 avril 2008 comprend un certain nombre de mesures dont l’objectif serait d’accroître le pouvoir d’achat des consommateurs.

Sur la négociabilité des prix, les associations membres de la Coordination s’interrogent sur l’efficacité de cette mesure : permettra-t-elle réellement de donner plus de pouvoir d’achat aux consommateurs ?

L’aménagement de la durée annuelle des soldes risque d’entretenir la confusion dans l’esprit des consommateurs entre soldes, promotions, rabais, ristournes plutôt que de permettre de réelles affaires.

En matière d’urbanisme commercial, il aurait été plus opportun de veiller à assurer une diversité des formes de commerces, dans le cadre d’une réelle concurrence. Le petit commerce, la grande distribution, les hard-discounter : chaque enseigne présente un intérêt pour les consommateurs. L’important serait d’assurer l’existence de lieux de concertation afin que les réalités locales soient appréhendées au mieux. Les associations membres de la Coordination proposent de réguler l’implantation des commerces dans le cadre des schémas d’urbanisme communs afin de prendre en compte les réalités territoriales et de coller, le mieux possible, aux attentes des consommateurs (schéma de cohérence territoriale, plan local d’urbanisme).

Le Livret A ne doit pas devenir un produit d’appel bancaire utilisé par les banques pour attirer de nouveaux clients vers des produits bancaires « classiques », plus rémunérateurs pour elles. L’objectif doit rester la production de logements à des prix abordables, en essayant d’améliorer les volumes financiers accordés au logement social.

Après la promulgation de la loi pour le développement de la concurrence au service des consommateurs du 3 janvier 2008, les membres de la Coordination appelaient de leurs vœux une amélioration sensible de certaines pratiques sectorielles (communications électroniques notamment) et l’instauration d’une véritable action de groupe. Ce projet de loi de modernisation de l’économie se concentre essentiellement sur la négociabilité des tarifs. Le renforcement du pouvoir d’achat des consommateurs ne paraît pas assuré, à quand le projet de loi Châtel 3…

Contact presse :
Amélie BACHELET : 01 44 91 88 88 - amelie.bachelet@famillesrurales.org
Emmanuel RODRIGUEZ : 06 77 75 45 42 – conso@csfriquet.org
Corinne GRIFFOND : 01 49 95 36 82 - cgriffond@unaf.fr

Haut de page