Communiqué de presse N° 17.28.08.08

RSA : l’UNAF demande un soutien effectif pour les familles monoparentales, ainsi que la création d’un observatoire spécifique

28/08/2008

Le Président de la République présente aujourd’hui le dispositif de
généralisation du Revenu de Solidarité Active. L’UNAF salue cette innovation
ambitieuse destinée à améliorer le quotidien et les perspectives de
nombreuses familles pauvres ou fragiles.

Ce projet a beaucoup évolué depuis son origine, les principales remarques
formulées par l’UNAF ont été entendues. Ainsi la dimension familiale devrait être
prise en compte dans le calcul du RSA.

Pour les personnes qui ne travaillent pas, le droit au RSA serait assorti d’un
devoir de recherche d’emploi ou d’actions d’insertion sociale et
professionnelle. De ce fait, les familles monoparentales aujourd’hui
allocataires de l’API, seraient désormais soumises à cette obligation. Le
projet prévoit néanmoins que cette obligation devra tenir compte des
sujétions particulières, notamment en matière de garde d’enfants auxquelles
ces familles sont astreintes.

L’UNAF souhaite que le traitement de la question de la garde d’enfant soit
claire dans les textes légaux et règlementaires, et effective dans sa
pratique. Elle demande que les familles monoparentales soient réellement
soutenues et accompagnées dans leur recherche d’autonomie financière, et que
des aides effectives, notamment en matière de garde d’enfants, leur soient
apportées.

Enfin, l’UNAF souligne qu’il s’agit d’une réforme d’envergure non exempte de
risques à moyen terme, comme celui d’une gestion salariale intégrant le RSA.
Elle appelle donc à la création d’un observatoire spécifique, et
indépendant, permettant de déceler toute dérive ou effet pervers.

Haut de page