Logement social

L’UNAF réaffirme son soutien au Mouvement HLM

29/09/2008

Lors du congrès HLM qui s’est tenu du 23 au 25 septembre 2008 à Cannes, l’UNAF a réaffirmé son engagement et son soutien au Mouvement HLM, qui ne doit pas, sans cesse, être sur la défensive et se justifier, mais être novateur, créatif, dynamique et réactif. Le projet du Mouvement HLM, voté à cette occasion, va dans le bon sens.

Éric Comparat, Administrateur de l’UNAF et Président du Département Habitat et Cadre de Vie, s’est exprimé à la tribune du congrès en insistant sur :

- le taux d’effort des familles qui doit diminuer,
- les charges qui sont un enjeu majeur et qui doivent être maîtrisées,
- la prise en compte des exigences du développement durable,
- le lien social et le lien inter-générationnel,
- le partenariat entre l’Institution familiale et le Mouvement HLM, chacun apportant sa compétence et sa spécificité.

DÉCLARATION DE L’UNAF

Par Éric Comparat, Président du Département Habitat et Cadre de Vie

Congrès de L’Union Sociale pour l’Habitat Cannes 23, 24 & 25 septembre 2008

Monsieur le Président, Monsieur le Délégué Général, Mesdames et Messieurs,

Le logement social est l’affaire de tous. Il est un des outils essentiel de la solidarité nationale. À ce titre, il doit avoir le soutien de tous, et surtout au plus haut niveau de la Nation, afin de participer au « mieux vivre » des citoyens et des familles. Le logement social doit savoir s’adapter et anticiper les évolutions de la société.

Pourquoi devoir rappeler ces fondamentaux qui coulent de source, qui sont des évidences ?

L’Institution Familiale, UNAF et UDAF, veut réaffirmer son engagement et son soutien au Mouvement HLM, qui ne doit pas, sans cesse, être sur la défensive et se justifier, mais être novateur, créatif, dynamique et réactif. Le projet du Mouvement HLM, présenté à ce congrès, va dans le bon sens.

Nous insisterons sur quelques thématiques :

Bien sûr, on ne peut que mettre en lumière la difficulté croissante des familles en terme de pouvoir d’achat et constater que l’exclusion gagne du terrain.

Notre revendication constante est plus que jamais d’actualité : le taux d’effort des familles doit diminuer. C’est avec cette préoccupation que nos représentants se positionneront au moment de décider du niveau des loyers.

Nous savons aussi que l’enjeu majeur et le danger de demain, pour les familles, est l’augmentation non maîtrisée des charges. C’est pourquoi nous serons particulièrement attentifs aux programmes d’amélioration de l’habitat, de maîtrise des charges et de prise en compte des exigences en terme de développement durable. Nos décisions ne seront donc pas dictées uniquement par des objectifs quantitatifs à cours terme, mais par une ambition qualitative dans l’intérêt des familles, à long terme.

Construire la ville de demain est l’affaire de chacun, et nécessite la prise en compte de tous les champs de la vie de la famille et de son évolution au cours du temps.

Ainsi, le parcours résidentiel doit être pensé de manière à ce que chaque famille habite le logement qui lui convient le mieux et soit accompagnée quand cela est nécessaire. Nous sommes convaincus que le logement des personnes en situation de fragilité ne doit pas être dissocié de la politique générale du logement et de l’habitat.

L’UNAF souhaite collaborer avec les bailleurs publics au service des parcours résidentiels des familles dans toutes ses dimensions : hébergement, logement locatif, logement adapté, accession à la propriété, chacun apportant sa spécificité et sa compétence.

Enfin, développer le lien social et inter-générationnel est fondamental. En effet, l’équilibre d’une cité ne se conçoit pas uniquement en terme de mixité sociale, mais aussi en terme de mixité inter-générationnelle, parce qu’un habitat social, facteur d’intégration, est un habitat où cohabitent et s’entraident plusieurs générations d’habitants.

Le partenariat engagé entre l’UNAF et les Entreprises Sociales pour l’Habitat est en cela exemplaire. Aussi, l’Institution Familiale s’engage à accompagner toute initiative du Mouvement HLM qui participera au dynamisme collectif dans l’intérêt général des familles que nous défendons ensemble.


Haut de page