Immobilier

L’action de l’UNAF au Comité d’éthique de la FNAIM pour la transparence et l’information des familles

27/10/2008

L’UNAF, membre du Comité d’éthique et de déontologie de la FNAIM, a participé à la réunion de présentation des résultats de l’activité de la 2ème année de fonctionnement du Comité.

Cette 2ème année de fonctionnement montre clairement la montée en charge des dossiers traités et aussi l’efficacité et la crédibilité du dispositif qui n’est pas une coquille vide ou une simple campagne d’image. Il y a de plus en plus de sanctions prononcées : radiations définitives, blâmes, sanctions de collaborateurs et on assiste même souvent à des démissions volontaires avant que la sanction ne tombe !

Il a été rappelé également l’indépendance totale du Comité d’éthique et de déontologie, notamment vis-à-vis de la FNAIM, ce qui fait que personne ne doit être intouchable. La confidentialité doit être également la règle afin de respecter le principe de la défense contradictoire.

Eric Comparat, Président du département "Habitat Cadre de Vie" de l’UNAF, a rappelé que l’UNAF a accepté d’être membre de ce Comité, non pas pour donner une caution à la FNAIM ou en faire la publicité, mais pour vérifier le sérieux de la démarche dans l’intérêt des familles face à une profession souvent décriée et qui engage des intérêts fondamentaux pour les familles, que ce soit dans l’activité de vente, de bailleur ou de syndic.

Pour l’UNAF, il est important de présenter les résultats des enquêtes et sanctions sans toutefois citer les entreprises mises en cause. La transparence et l’information sont le meilleur rempart contre les dérives dont les conflits d’intérêt et le garant des bons rapports entre les familles et les professionnels de l’immobilier.

Enfin, l’UNAF a souhaité une adaptation et une extension des textes du code de déontologie au métier de diagnostiqueur qui va prendre de l’ampleur du fait des nouvelles obligations légales et des suites du Grenelle de l’Environnement.

Haut de page