Comité de suivi du Grenelle de l’environnement

Amélioration du cadre de vie pour les familles et vecteur de création d’emplois

17/11/2008

L’UNAF a participé au Comité de suivi du Grenelle de l’environnement, présidé par Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, le 6 novembre 2008. C’est au cours de cette rencontre que le ministre a présenté les grandes lignes du projet de loi de transition environnementale Grenelle 2.

Les mesures phares pour les familles concernent notamment l’amélioration thermique des bâtiments anciens, dont les logements sociaux et des nouvelles constructions. Les propriétaires pourront bénéficier de prêts à taux zéro ou de crédits d’impôts pour les rénovations lourdes, et sans condition de ressources pour les résidences principales.

Dominique Allaume-Bobe, administrateur de l’UNAF, a rappelé que les ménages propriétaires les plus pauvres ne devaient, dans cette politique d’amélioration des logements, ne pas être oubliés et qu’il fallait également leur garantir l’accès aux prêts à taux zéro.

La prévention en matière de production de déchets sera également un enjeu majeur, l’objectif fixé étant la réduction de 5 kg de déchets/an/habitant d’ici les 5 prochaines années.

Pour l’UNAF, la responsabilité des producteurs doit être accrue pour éviter que le seul coût de traitement incombe aux ménages et aux familles, qui quant à eux devront faire preuve d’une consommation plus responsable.

Par ailleurs, les effets économiques des mesures prises en faveur de l’amélioration des logements, du développement des énergies renouvelables et des transports, pourraient amener à la création de 535 000 emplois minimum sur la période 2009-2020. Ce chiffre s’appuie sur les estimations des branches professionnelles, sans inclure des emplois potentiels mais encore mal connus dans les secteurs de la prévention des risques naturels, de l’agriculture biologique, de la protection de la biodiversité et de la prévention des déchets.

Jean-Louis Borloo, a précisé que l’effet économique du Grenelle, pour les ménages, sera neutre, les hausses consécutives à la meilleure qualité environnementale étant compensées par des baisses de charges.

Afin de suivre les effets du Grenelle de l’Environnement sur le long terme, le comité de suivi du Grenelle de l’environnement sera institutionnalisé par la loi et la place de l’Institution familiale au sein de cette instance, a été confirmée.

Haut de page