Accueil de la petite enfance

L’UNAF a été auditionnée sur la Prestation d’accueil du jeune enfant : vidéo en ligne

08/12/2008

François Fondard, Président de l’UNAF, a été auditionné le 4 décembre 2008, par la Mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la Sécurité sociale sur la prestation d’accueil du jeune enfant.

Après avoir rappelé les principales données de cadrage de la natalité française très liée - de l’avis même des experts - à la politique familiale menée, le président de l’UNAF a fait un point sur les prestations liées à l’accueil de l’enfant :

- le complément mode de garde pour l’emploi d’une assistante maternelle. François Fondard a souligné l’efficacité de cette prestation et son effet positif sur la lutte contre le travail au noir ;

- le congé parental d’éducation (CLCA : complément libre choix d’activité) de 3 ans. Il a souligné qu’il correspond aux attentes des familles et aux besoins des enfants et a rappelé que l’UNAF était opposée à une remise en cause de la durée de trois ans du congé parental.
Néanmoins ce congé pose la question :
- du retour à la vie professionnelle des mères ;
- du type de bénéficiaires qui sont d’abord les femmes à faibles revenus et peu qualifiées (du fait du faible montant du CLCA) ;

- le complément optionnel de libre choix d’activité COLCA (dans le cadre du congé parental d’un an), qui est assez peu utilisé : Ce faible succès s’explique par le faible niveau de la prestation accordée et par le ciblage (familles de 3 enfants et plus) qui devrait être élargi ;

- aide à la garde d’enfant à domicile : cette disposition ne concerne que les familles à hauts revenus.

François Fondard a rappelé l’attachement de l’UNAF au libre choix des familles en matière d’accueil de la petite enfance et à l’égalité territoriale.
S’appuyant sur les enquêtes (dont une enquête qualitative) et études menées par l’UNAF et son réseau, il a souligné que l’attente première des familles concerne les modes de garde collectifs, la scolarité à deux ans n’étant pas pour l’UNAF une solution adaptée.
Il a également rappelé l’intérêt que porte l’Institution au développement des jardins d’éveil, mais aussi pour un assouplissement des normes des crèches.

Il a proposé que les familles puissent choisir entre le congé parental classique (3 ans) et un congé parental plus court et mieux rémunéré

Répondant à la question du retour à l’emploi des mères, François Fondard a mis l’accent sur la formation professionnelle et la qualification. Il a également souligné l’attente de l’UNAF et des familles en matière de formation et d’encadrement des assistantes maternelles.

Concernant la solvabilisation des familles, François Fondard a indiqué que, de son point de vue, le reste à charge actuel des familles est tout-à-fait "correct" et que la question est surtout le développement des structures d’accueil.

Enfin, concernant l’information des familles, François Fondard a estimé que les Points infos familles avaient vocation à remplir ce rôle de plate-forme partenariale d’informations.

Vidéo en ligne.

Haut de page