Dépèche de l’agence Focus

Petite enfance : Un quart des enfants de moins de trois ans accueillis dans des structures formelles de garde en Europe en 2006, selon Eurostat

15/12/2008

Illustration article

Selon lesstatistiques que vient de publier Eurostat, 26% des enfants de moins de trois ans étaient accueillis dans des structures formelles de garde en 2006 dans les pays membres de l’Union européenne. Entre 3 ans et l’âge de la scolarité obligatoire, ce pourcentage atteint, toutefois, en moyenne, 84%.

Mais, les statistiques d’Eurostat révèlent d’importantes différences selon les Etats. Pour les enfants de moins de trois ans, les pourcentages les plus élevés sont ainsi constatés au Danemark (73%), aux Pays-Bas (45%) et en Suède (44%) et les plus faibles en République Tchèque et en Pologne (2%). Entre trois ans et l’âge de la scolarité obligatoire, c’est la Belgique (98%), le Danemark (96%) et la France (94%) qui obtiennent le meilleur score alors que l’accueil de ces enfants semble beaucoup moins développé en Pologne (28%), en Lituanie (56%) et à Malte (57%).

Les objectifs détermlnés en 2002 lors du sommet de Barcelone, qui prévoyaient notamment de développer d’ici 2010 des structures d’accueil pour au moins 33% des enfants de moins de trois ans et pour au moins 90% de ceux dont l’âge est compris entre trois ans et l’âge de la scolarité obligatoire, semblent encore loin d’être atteints.

En France, l’accueil des jeunes enfants est devenu une priorité politique. Le président de la République s’est en effet engagé à mettre en œuvre un droit à la garde d’enfants d’ici 2012. Dans un rapport remis au premier ministre en juillet dernier, la député Michèle Tabarot (UMP, Alpes-Maritimes) avait évalué les besoins d’accueil non satisfaits entre 200 000 et 400 000 places et proposé une démarche progressive en commençant par développer des modes d’accueil innovants pour les enfants de deux à trois ans. Ces propositions font encore, à l’heure, actuelle l’objet d’une concertation.

Dans ce domaine, la présidence Française de l’Union européenne a été marquée par deux grands temps forts, avec, tout d’abord, une réunion informelle des ministres de la Santé à Paris, le 18 septembre dernier, sur la garde d’enfants et la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle et, ensuite, une conférence européenne à Lille les 13 et 14 novembre derniers sur l’égalité professionnelle.

Copyright : Agence Focus

Haut de page