Réunion

Relancer les contrats aidés dans le domaine de la petite-enfance

22/12/2008

L’UNAF a participé à une réunion initiée par le cabinet de la ministre Madame Morano, sur la relance des contrats aidés dans le domaine de la petite-enfance.

Cette relance s’inscrit dans la ligne de l’annonce du Chef de l’Etat le mardi 28 octobre 2008, concernant le recours à 100 000 contrats aidés supplémentaires en 2009, ce qui portera leur total à 330 000, afin d’essayer d’amortir les effets de la crise financière et du ralentissement économique sur l’emploi.

La quasi-totalité de ces contrats concerne les employeurs du secteur non marchand, c’est-à-dire le secteur public, les collectivités territoriales, les associations.

Actuellement, 3200 contrats aidés concernent la petite enfance. Il peut s’agir de contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE) ou de contrats initiative emploi (CIE). L’objectif étant d’étendre la première durée de ces contrats de 6 mois à 1 an renouvelable. Consulter le site du ministère, dossiers travail / par thème / contrats.

Ces emplois concerneront le domaine de l’enfance : postes d’assistant, d’accompagnement, d’aide animateur, d’agent d’encadrement mais aussi des emplois du type : agent de service, secrétariat/accueil.

Les associations présentes telles que l’ACEPP, l’ADMR, l’AMF, la Fédération ADESA ... ont réagi positivement à cette annonce, tout en soulignant que la difficulté sera, comme souvent, de pérenniser les emplois, de faire correspondre période de contrat et période de formation, de définir avec l’ANPE, en fonction des critères définis par le préfet, ce qu’on entend par personne éloignée de l’emploi. Dans certains territoires, il s’agira de personnes sans aucune qualification, dans d’autres, ce seront des personnes titulaires d’un CAP petite enfance par exemple qui ne trouvent pas de travail car l’offre est saturée.

La mise en place de "pôle emploi" dans les régions devrait faciliter la fluidité de l’offre et de la demande.

Haut de page