CNH

Aides aux familles pour l’achat d’un logement neuf

22/12/2008

L’UNAF a participé à la réunion du Conseil National de l’Habitat (CNH), qui s’est réuni en urgence le lundi 15 décembre 2008 pour examiner les mesures du plan de relance de l’économie concernant le doublement du prêt à 0 % dans le neuf pour les ménages primo-accédants. L’UNAF ne peut qu’être favorable à une mesure visant à aider les familles dans leurs projets d’accession à la propriété mais regrette que celle-ci soit limitée à l’achat d’un logement neuf et que le plan de relance ne prenne pas suffisamment en compte l’augmentation du pouvoir d’achat direct des familles.

Ce doublement est destiné à améliorer les conditions de l’accession à la propriété :

- la quotité du prêt est portée de 20 à 30 % du prix de l’opération ,

- le montant plafond des opérations pris en compte est augmenté en fonction du secteur géographique et de la composition familiale d’environ 30 %, avec une majoration dans les zones où le marché du logement est tendu, pour y favoriser les programmes de construction neuve,

- les délais de remboursement sont augmentés pour réduire l’effort de remboursement des ménages.

L’UNAF ne peut qu’être favorable de manière générale à une mesure apportant des avantages aux familles surtout lorsque 80% d’entre elles sont éligibles.

Cependant, l’UNAF déplore que le doublement du prêt à taux 0 % soit limité à l’achat d’un logement neuf et ne soit pas étendu à l’achat de logements anciens. Il s’agit d’une mesure de soutien à la construction et aux promoteurs mais pas d’une mesure en faveur de l’intégralité de la chaîne du logement. En effet, de nombreuses familles souhaitent acheter des logements anciens car ils sont souvent mieux placés et à des prix plus abordables. L’extension de cette mesure à l’ancien aurait ainsi eu une visée plus globale et intégrée de la chaîne du logement et permis de faciliter la mobilité et le parcours résidentiel, d’autant plus en période de grave crise du logement.

Par ailleurs, l’UNAF regrette que le plan de relance ne prenne pas suffisamment en compte l’augmentation du pouvoir d’achat direct des familles alors qu’il s’agit d’une condition sine qua non de la relance économique pour que celles-ci puissent à nouveau consommer et reprennent confiance.

L’UNAF a émis un avis favorable à cette réforme tout comme le CNH à la quasi unanimité de ses membres. Le projet de décret correspondant va faire l’objet d’un examen en urgence par le Conseil d’Etat, pour une mise en œuvre au tout début de l’année prochaine.

Haut de page