Gestion des déchets

2èmes rencontres nationales de l’Organique

16/02/2009

L’UNAF, représentée par Françoise Bas, Administratrice chargée du dossier "Environnement-Déchets", a participé aux 2èmes rencontres nationales de l’Organique. Se sont succédés, au cours de ces deux journées, séances plénières (dont une conférence grand public), ateliers et forums ainsi qu’un salon professionnel. Cette rencontre se déroulait au Palais des Congrès de Nancy les 4 et 5 février 2009.

L’UNAF est intervenue lors de la table ronde grand public, traitant des grands enjeux dans la filière du compostage domestique, souvent mal connue des familles.

Au cours de son intervention, l’UNAF s’est exprimée sur :

- la notion de prévention des déchets (le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas"), et sur l’achat adapté à la consommation réelle de la Famille, ce qui évite de jeter des aliments.

- le tri et la collecte des déchets : les familles acceptent bien volontiers de faire le meilleur tri possible, mais la collecte doit être adaptée selon les modes d’habitat et la région, notamment en matière de compostage. La problématique peut, en effet, différer tant par rapport à l’hygiène (stockage pour le compostage collecté) qu’aux possibilités de compostage des particuliers (composteurs individuels).

L’UNAF a rappelé à ce sujet, les résultats de l’enquête menée par l’UNAF en décembre 2007 : "Les foyers et l’augmentation du coût des déchets ménagers : des leviers d’action possibles". Y accéder pour mémoire.

Le représentant de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) a insisté sur la nécessité d’adopter un code de "bonnes pratiques" en matière de jardinage (pour les particuliers et les industriels), de prévention de la pollution des sols et de transmission éventuelle de métaux lourds dans les nappes phréatiques (enfouissement non réfléchi de déchets polluants, tel un banal soldat de plomb...). Or, les particuliers n’ont, en général, jamais fait d’analyse exacte de la terre de leur jardin. Pourquoi alors, ne pas envisager que de jeunes agriculteurs puissent procéder, à la demande des familles, à l’analyse de leur sol, notamment pour les jardins familiaux qui se développent à nouveau, compte tenu de la crise du pouvoir d’achat des familles. Ainsi, les Familles appliqueraient les "bonnes pratiques" nécessaires à un meilleur environnement et à la préservation de leur santé.

Plus d’infos sur ces deux jours de travaux

Accéder aux présentations Powerpoint de la journée

Rappel du programme

Haut de page