Santé-environnement

AFSSET : Les matériaux amiantés toujours sur la sellette

02/03/2009

Les ministères chargés de l’Ecologie, du Travail et de la Santé ont saisi l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (Afsset) en février 2005 sur les risques, pour la santé, des fibres courtes et des fibres fines d’amiante, non prises en compte par la réglementation actuelle.

L’avis que vient d’émettre l’Afsset réanime le débat sur la dangerosité de l’amiante sous toutes ses formes. Y accéder

En effet, l’amiante serait responsable de 10 à 20% des cancers du poumon (inhalation de fibres longues d’amiante) mais, depuis son interdiction en janvier 1997, il y a eu des doutes sur la toxicité des fibres courtes qui n’étaient elles, pas couvertes par une règlementation.

Cet avis va permettre aux ministères concernés, d’abaisser les seuils réglementaires de contrôle dans le milieu du travail et dans l’habitat, en vue d’une meilleure protection de la santé de nos concitoyens.

Les propriétaires de logements collectifs devront effectuer un diagnostic lors de la location ou de la vente de logement ainsi que des parties communes et devront, à terme, être conformes aux règlementations en vigueur.

En cas de doute, il est recommandé aux familles de ne pas arracher d’elles-mêmes les dalles des sols, mais plutôt de faire appel à des entreprises agréées.

Un plan de surveillance, avec obligation de déclaration des mésothéliomes sur tout le territoire, est en cours de concrétisation et devrait être effectif dès 2010.

Accéder à la plaquette d’information : "L’amiante, quelles obligations pour les propriétaires ?"


PDF - 1 Mo

plaq071.pdf
Haut de page