Services aux familles

Développement des services à la personne : deux nominations

22/10/2004

A noter la nomination, par Jean Louis BORLOO, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale, de Jérôme LACAILLE en qualité de "chef de la mission développement des services à la personne". Ce dernier est chargé de préparer, d’ici la fin de l’année, un ensemble de propositions permettant le développement d’une offre de services à la personne, avec, à la clé, la perspective de créer 500 000 emplois en trois ans dans ce secteur. Les propositions tourneraient autour du développement des services à domicile (aide aux personnes âgées, garde d’enfants, soutien scolaire, ménage, bricolage...) et des services collectifs aux personnes (assistantes maternelles, agences de nounous, crèches privées, conciergeries d’entreprises...).

Interrogé sur sa mission par "le Monde" (18 octobre 2004), il a souhaité que les pouvoirs publics aient une approche globale de la question, et souligné la dispersion du dossier entre assurance maladie, ministère de la santé (pour les personnes âgées et handicapés),CAF et ministère de la famille (pour les services aux enfants), ministère des affaires sociales et départements (pour l’aide sociale) et ministère des finances : "chacun prend ses petites mesures dans son petit domaine, et ça n’avance pas", a-t-il déclaré.

J. LACAILLE sera assisté dans sa mission par Michèle DEBONNEUIL, co-auteur du rapport au Conseil d’analyse économique sur le thème "Productivité et emploi dans le tertiaire".
Elle établissait dans ce rapport que, si les ménages consommaient trois heures de services aux personnes par semaine, "correspondant à 20 ou 30 euros, c’est deux millions de postes qui seraient créés."

Si l’UNAF souhaite que ce secteur soit porteur d’emplois, elle souligne l’absolue nécessité d’offrir aux familles des services assurés par des personnes qualifiées et formées, mais aussi accessibles à toutes les familles.

Haut de page