UNCCAS

L’UNAF est intervenue au Congrès 2009 de l’UNCCAS et à la première édition du Salon Santé Social Expo

21/09/2009

Illustration article

Le congrès 2009 de l’UNCCAS, qui se déroulait cette année simultanément à la 1ère édition du Salon Santé Social Expo, s’est déroulé les 16 et 17 septembre 2009 au Palais des Congrès de Paris sur le thème "Nouveau paysage territorial : l’action sociale au cœur des changements".
François Fondard, Président de l’UNAF et Guillemette Leneveu, Directrice générale, sont tous deux intervenus au cours de ces deux événements.

Le 16 septembre 2009, le Président de l’UNAF a été invité à s’exprimer à l’occasion d’un forum ayant pour thème : "Le CCAS/CIAS, animateur des démarches de coordination des interventions en direction des plus fragiles" devant un auditoire de quelques 200 personnes.
Les autres intervenants présents : Claude Girard, Vice-président du Conseil général du Doubs en charge des solidarités (chargé du RSA), Patrick Gohet, Délégué interministériel aux personnes handicapées, Marie-Noëlle Schoeller, Présidente de l’Union départementale des CCAS du Doubs.

Le jeudi 17 septembre 2009, Guillemette Leneveu, Directrice générale de l’UNAF est intervenue lors de la première édition du Salon Santé Social Expo, à l’occasion d’une table ronde sur le thème : "CCAS-Associations : quelles relations ?". Rappelons que ce salon était destiné aux élus, professionnels des collectivités et des associations, entreprises publiques et privées du champ sanitaire et social.

La fin du congrès a été marquée par la signature par Nora Berra, secrétaire d’État chargée des Aînés, Laurent Vachey, directeur de la CNSA et Patrick Kanner, président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale d’une convention de modernisation, de professionnalisation et de structuration du réseau des CCAS.
Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre des objectifs du Plan des métiers au service des personnes handicapées et des personnes âgées dépendantes, lancé par le secrétariat d’État à la Solidarité en février 2008, couvre 5 objectifs :

- La structuration du réseau des services à domicile publics,
- Le développement des démarches qualité au sein des services d’aide à domicile,
- Le développement de véritables politiques de gestion des ressources humaines, du recrutement à la formation en passant par le management, pour chaque service et/ou structure gestionnaire,
- La valorisation du secteur de l’aide à domicile, pour recruter de nouveaux personnels et compenser les départs en retraites massifs futurs,
- La diffusion et généralisation des bonnes pratiques.

Plus d’infos


En complément - Article Agence FOCUS : Action sociale : Le Congrès de l’UNCCAS met en lumière l’augmentation des demandes d’aides individuelles depuis le début de la crise

Développement - Après deux jours de débats autour de l’impact des réformes sur les collectivités territoriales, le 62e congrès de l’Union nationale des centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (UNCCAS) s’est terminé le 17 septembre sur une déclaration du président de l’UNCCAS, Patrick Kanner mettant en avant l‘inquiétude des centres communaux face à la crise mais aussi dans le contexte de réformes qui les conduit et conduira à modifier leurs politiques d’action sociale.

Ceci d’autant plus que la crise bouleverse déjà le quotidien des CCAS et CCIAS. Une enquête réalisée avec la revue La Gazette Santé/Social souligne d’ailleurs la très forte augmentation des demandes d’aides individuelles.

Pour Patrick Kanner, les centres communaux se retrouvent « au cœur de l’actualité ». Fortement engagés dans la mise en oeuvre du RSA puisqu’ils jouent un rôle dans l’orientation et l’accompagnement de ceux qui en sont les bénéficiaires, ils vont devoir très rapidement intervenir dans la mise en place du volet médico-social de la loi portant réforme de l’organisation des soins, la loi HPST, et plus particulièrement instaurer de nouvelles relations avec les directeurs d’ARS.

La question des demandes d’autorisation nécessaires aux créations, transformations ou extensions d’établissements sociaux et médico-sociaux, sur la base d’appels à projet, semble avoir focalisé les inquiétudes des centres d’action sociale qui craignent surtout que le dispositif favorise l’émergence de disparités. L’UNCCAS qui ne cache pas ses doutes, entend se mobiliser « pour que cette logique d’appels à projet ne repose pas sur des critères de coût et n’entraîne pas une uniformisation de la réponse sociale. »

L’enquête menée par l’UNCCAS montre que « les besoins de première nécessité concentrent l’essentiel des demandes » - 36 % des demandes d’aide portent sur des aides alimentaires et 30 % sur des aides financières. Les demandes concernant le Fonds de solidarité logement (FSL), sont en hausse de 16,5 % et celles qui concernent l’accompagnement individuel de 10 % -, et confirme la « dégradation rapide du pouvoir d’achat de ménages les plus en difficulté. »

L’UNCCAS a ainsi pu observer que dans 31% des cas, les demandes étaient liées à une situation de chômage ou de précarité de l’emploi, dans 30% c’était le surendettement et des difficultés de remboursement de crédits et dans 29% des difficultés liées à la vie quotidienne comme le paiement des factures d’énergie et des loyers. Ce qui se traduit par un signe tangible, 60,5% des CCAS/CIAS ont arbitré en faveur d’une aide aux personnes en difficulté. Une nette augmentation par rapport aux années précédentes.
_____

Repère

Fondée en 1926, l’UNCCAS est l’une des plus anciennes associations d’élus locaux de France. Sur le thème « Nouveau paysage territorial, l’action sociale au cœur des changements », le Congrès de l’UNCASS se tenait à paris, les 16 et 17 septembre. Il avait pour objectif, cette année, de débattre de sujets aussi diverses que le revenu de Solidarité active (RSA) ou les Agences régionales de santé (ARS), réformes que les élus locaux vont devoir mettre en pratique.

L’enquête réalisée par La Gazette Santé-Social et adressé aux 3 700 adhérents de l’UNCCAS du 13 mai au 15 juin 2009 a reçu 667 réponses : 651 CCAS et 16 CIAS.

Chiffres-clés

Au 1er septembre 2009 le réseau CCAS/CIAS comptait 3 766 adhérents.

L’action de ces adhérents de l’UNCCAS touche 42 millions de citoyens soit 65% de la population.

Le budget consolidé des CCAS représente 2,6 milliards d’euros et emploie près de 110 000 personnes.

4 communes sur 10 confient toute leur politique sociale au centre communal dont il dépend : aide aux personnes âgées et aux personnes handicapées, lutte contre l’exclusion, petite enfance...

Plus de 80 millions de repas par an sont distribués aux personnes âgées (restauration collective ou à domicile) et en restauration scolaire.

Plus de 25 millions d’heures de services à domicile par an sont allouées aux familles.

Les centres communaux sont les principaux gestionnaires des logements foyers pour personnes âgées ainsi que des crèches familiales en France.

AB/HB/HB

Paris (Focus) - 21-09-2009 14:31

Haut de page