Rapport

Consommateurs : "le rapport de la Commission Européenne critique une tarification bancaire « opaque »"

05/10/2009

Selon un rapport de la Commission européenne sur les services financiers de détail qui vient d’être publié, la manière dont les banques informent et conseillent leurs clients pose de nombreux problèmes. Lire le communiqué de presse sur le site Europa. Le rapport n’existe qu’en Anglais sous le lien : http://ec.europa.eu/consumers/rights/fin_serv_en.htm

En France, cette question des tarifs bancaires, notamment, fait l’objet des travaux du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) dont l’UNAF est membre. Les engagements pris par les banques ont abouti à l’obligation, pour les banques, d’adresser à leurs clients un document particulier indiquant la totalité des sommes perçues dans la cadre de la gestion du compte. Cette obligation est entrée en vigueur en janvier 2009 et découle de l’article 24 de la loi du 3 janvier 2008. Pour plus de détails voir : www.lesclesdelabanque.com/

La Commission européenne s’intéresse de plus en plus aux services de la banque de détail et ce n’est pas qu’un effet de la crise. Il apparaît que de nombreux européens (notamment ressortissants des anciens pays de l’Est) n’ont pas accès à un compte bancaire ce qui est très anormal dans la société moderne et freine l’accès à certains modes de consommation. Remarquons que le rapport européen classe les banques françaises parmi les plus chères mais que les premiers retours d’expérience, dans notre pays, montrent que les clients ne sont pas nombreux à avoir conscience d’avoir reçu cette information essentielle sur le coût de fonctionnement de leur compte. La visée du Gouvernement, en préconisant cette mesure d’information, était aussi de favoriser la mobilité bancaire grâce à la comparaison avec la concurrence.

@ : nrevenu@unaf.fr

Haut de page