Parentalité

Un Comité de pilotage national pour les REAAP

18/11/2004

Nés en 1998 d’un partenariat entre l’État, la CNAF et le monde associatif, les réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP), dont sont membre les UDAF, sont une démarche destinée à d’aider les parents dans l’exercice de leur fonction parentale, avec une double préoccupation : permettre le développement des relations entre les parents, faciliter l’accès à l’information et favoriser le contact avec des professionnels.

Les réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents fédèrent des actions qui s’adressent à toutes les familles. Il s’agit à la fois de renforcer les initiatives, de les développer et d’en susciter de nouvelles, avec le souci constant de mettre en réseau les différents intervenants, en respectant leur diversité, en construisant leur cohérence.

Ils sont présents et actifs dans la plupart des départements, et sont à l’origine de milliers d’actions pour la parentalité de toutes nature et de toutes dimension, (du groupe de parole réunissant une demi-douzaine de familles aux ateliers d’activité en touchant plusieurs centaines) mais qui visent toutes une participation active des parents et la constitution de réseaux de solidarité familiale.
Le comité de pilotage national restreint rassemblant les "têtes de réseaux" impliquées dans le pilotage, le co-pilotage,et l’animation des réseaux départementaux d’Ecoute, d’Appui, et d’Accompagnement des Parents a été installé le 10 novembre dernier.

L’UNAF avait pris fortement position auprès du Premier ministre et du Délégué Interministériel à la Famille pour qu’un tel comité soit à nouveau mis en place. En son absence, depuis deux ans, la démarche REAAP risquait un essoufflement et une mise en danger de son esprit initial.

En 2004, un rapport de l’IGAS, tout en soulignant l’utilité fondamentale des UDAF, avait lui aussi conclu à l’urgente nécessité d’un tel pilotage.

Ce comité réunira, outre l’UNAF, les représentants des réseaux nationaux tels que :

- la Caisse nationale des allocations familiales,
- la Caisse centrale de la mutualité agricole,
- le Centre national des droits des femmes et des familles,
- l’Association des collectifs parents, enfants et professionnels,
- la Fédération des centres sociaux et socioculturels,
- l’Union nationale des associations de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence,
- et l’Assemblée des départements de France.

L’UNAF salue donc la mise en place de ce comité, qui aidera les organisations membres des REAAP à poursuivre leur travail patient et obstiné de tissage des liens familiaux et sociaux avec les parents et les professionnels.


Haut de page