Qui sommes-nous ? Associations Services Représentations Observatoire de la famille
 
Contacts Actualités Familles Tourangelles Commissions Espace Info Famille
  Union Départementale des Associations Familiales d'Indre et Loire  
 
Actualités
 
 
UDAF 37 Actualités

Pour que handicap ne rime plus avec incapacité

19 février 2007

La Maison Départementale des Personnes Handicapées c’est tout d’abord l’incarnation de la loi du 11 février 2005 au niveau départemental.

LA LOI DU 11 FEVRIER 2005
L’origine de la loi « handicap » trouve ses fondements dans la remise en cause d’un système inadapté et dans une volonté d’intégration optimum des personnes handicapées.
Plus qu’une réforme du dispositif, c’est une philosophie. La considération et le regard sur les personnes handicapées doivent changer. L’objectif de cette loi est d’intégrer la personne handicapée dans tous les étapes de la vie, des besoins vitaux aux besoins culturels, en passant par l’acceptation de tous à cette différence.
La loi du 11 février 2005 recentre la personne handicapée au cœur du dispositif. La grande nouveauté de cette loi est la reconnaissance de la société d’un droit à la compensation du handicap (cf. encadré relatif à la Prestation de Compensation du Handicap). Les personnes ne travaillant pas doivent pouvoir jouir d’un revenu minimal d’existence. L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) et ses compléments deviennent des revenus d’existence. La loi doit permettre un meilleur cumul de l’AAH et des autres ressources. Après 120 trimestres, une personne handicapée peut bénéficier de sa retraite à taux plein.
Enfin, être handicapé ne doit plus être un frein à la vie en société : trouver des transports adaptés ; des accès améliorés pour toutes structures ; la scolarisation pour tous les enfants handicapés ; faciliter et généraliser l’accès à l’emploi et une intégration complète finalisée par une amélioration d’accès à la citoyenneté, à la culture et aux médias.

La MDPH 37
La multiplication des organismes référents concernant le handicap, on pense à la COTOREP (Commission Technique d’Orientation et de Reclassement Professionnels) et à la CDES (Commission Départementale d’Education Spécialisée), ainsi que la profusion d’informations alors qu’aucun centre ressource unique ne permettait la cohérence du dispositif vient enfin de naître. La MDPH devient le guichet unique et un lieu d’information par excellence. En Indre-et-Loire, la MDPH, dirigée par Mme Mounier, a ouvert ses portes le 3 avril 2006. La grande
affluence de ses débuts confirme le besoin réel de cette instance.
Proche du centre administratif Champ Girault, au 19 rue Edouard Vaillant, la MDPH répond aux demandes de tout public : enfants et adultes handicapés, à leurs familles, aux professionnels et aux associations ainsi qu’à toute personne désireuse d’obtenir une information. Toutes les démarches relatives à la reconnaissance d’un handicap ou de sa prise en charge est à formuler auprès de la MDPH : carte d’invalidité, carte de priorité, allocations aux personnes handicapées et d’éducation de l’enfant handicapé, orientations et attribution de la nouvelle Prestation de Compensation du Handicap, dite PCH.

La MDPH est formée principalement par le Groupement d’Intérêt Public (GIP). Le GIP, sous tutelle administrative et financière du Conseil Général, est administré par une commission exécutive. La MDPH comporte 20 membres en Indre-et-Loire : le Conseil Général (10 membres), 5 membres sont des représentants de l’Etat, de la CPAM, de la CAF, 5 membres représentent les associations de personnes handicapées : HANDICAP Conseil, APF (Association des Paralysés de France), la Croix Rouge, la MSA (Mutualité Sociale Agricole), la Mutualité d’Indre-et-Loire. Le GIP met en place l’équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins du demandeur et élabore un plan d’aide personnalisée de compensation sur la base du projet de vie de la personne. C’est ce groupement qui met en place et organise le fonctionnement de la Commission des Droits et de l’Autonomie. Celle-ci prend les décisions relatives à l’ensemble des droits de la personne handicapée.

La création de la Maison Départementale des Personnes Handicapées constitue la deuxième étape marquante, après la promulgation de la loi, de la volonté du Gouvernement de prendre en considération, dans sa globalité, l’existence des personnes handicapées. Certains objectifs n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. La récente loi prévoit également des actions de sensibilisation pour affirmer plus encore son esprit humaniste. : faire que le mot « personne » prime sur le mot « handicapé ». Certaines problématiques devraient également être concrétisées par la suite : l’extension aux enfants de la prestation de compensation, le vieillissement des personnes handicapées et mieux accompagner les personnes handicapées vers l’emploi.

Textes rédigés à partir de l’intervention orale de Mme Mounier à l’UDAF 37 le 18/09/2006 et de diverses documentations officielles.


21 rue de Beaumont
37921 Tours Cedex 9
Tél. 02 47 77 55 00
Fax : 02 47 38 40 66

Site hébergé par INIFLUX SAS 34, rue du Général Foy 75008 Paris, +33 (0)1 83 62 22 17