UNAF - Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF - 18 fevrier 2010

SNCF

Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF - 18 fevrier 2010

26/02/2010

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF le 18 février 2010. A l’ordre du jour, la présentation du projet de service « Gares et connections », et le billet électronique.

1/ Le projet de services « Gares et Connexions » a été présenté. Il concernera une meilleure maitrise, par la SNCF, de la mise en qualité du service afin de faire évoluer celui-ci vis à vis de l’usager : par une meilleure organisation, une évolution du mode opératoire rendant son intervention possible, une gestion optimisée des gares, classées en fonction de la densité du trafic.

La SNCF s’est fixée dix promesses de services (exemple, au niveau de l’information, des services immédiats, des changements de modes de transports, de l’information perturbée... ), qui seront réalisées en lien avec les transporteurs.

La SNCF a rappelé le mode de financement des gares, basé sur les recettes des transporteurs et les redevances issues des commerces.

Les associations agréées de consommateurs ont demandé à être associées aux évolutions en cours dans les gares (guichets, espaces de vente, propreté... ).

D’autres services seront proposés tels que ceux favorisant la réception et la garde des voitures des usagers, le stationnement, l’intermodalité (accès métro, tramway...) : application prévue sur une durée de 3 ans.

La question du service Bagagerie a été soulevée par les associations agréées de consommateurs : des espaces de services nouveaux seront créés à partir des expérimentations effectuées au préalable sur 20 sites pilotes (révision de tous les services : espace d’attente, chariots,...). La question des guichets futurs associés à l’ouverture du trafic à la concurrence a aussi été posée.

S’agissant de l’accès aux autres modes de transports, sera prévu un accueil multimodal en gare (affichage), un accès au mode vélo (équipement et utilisation associés à un abonnement).
La prise en compte de la propreté sera aussi effectuée. Toutes ces évolutions feront l’objet d’un suivi.

Les associations agréées de consommateurs ont souhaité que l’on puisse prendre pour modèle les gares les plus avancées (ex celle de Limoges).

La SNCF a indiqué qu’en cas de situation perturbée, elle sera en charge de la fourniture de la plate forme d’information, avec la mise en place des horaires en temps réel. La mise en œuvre de la labellisation des gares, sera faite localement en lien avec les associations agréées de consommateurs, soit 10 à 20 gares labellisées en 2010 et l’ensemble des gares diagnostiqué fin 2011, y compris pour les TER.

2/ Le billet électronique

L’évolution vers l’obtention électronique du billet se fera tout en permettant le choix et le maintien en parallèle de l’acquisition du billet classique en gare.
Le billet électronique pourra être réimprimé en gare, aux bornes des agents d’accueil ou édité à domicile et contrôlé ensuite via un code barre. Il pourra être obtenu par tous canaux (y compris par téléphone).

S’agissant des usagers les plus fréquents, le billet électronique sera directement adossé à un abonnement payant. Les billets Prem’s seront concernés. Un accompagnement des agents est effectué pour le passage à cette évolution.

Les associations agréées de consommateurs ont demandé que cette évolution, qui concerne les trains à réservation et qui vise à accompagner la mise en concurrence européenne du réseau, ne conduise pas à une diminution du nombre d’agents.

Les cartes familles nombreuses seront aussi concernées par le billet électronique. Actuellement, ce billet est déployé sur 14 destinations dont sur 3 Téoz. Une ouverture plus large, soit 250 destinations, au second trimestre 2010 est prévue. En fin d’année, il sera ouvert aux correspondances du TGV (TER). Un support pédagogique sera distribué en gare, par les agents aux usagers. Il sera adapté aux personnes handicapées (non voyants).

L’annonce de l’évolution de la carte enfant-famille a fait l’objet d’une communication aux associations : 330 000 personnes ont bénéficié de tarif réduit dont 165 000 enfants durant l’été 2009. 200 000 cartes ont été établies.
Pour alléger son mode d’accès, il est prévu, à compter du 18 février pour les demandeurs, un accès direct et unique par Internet sur le site voyages.sncf.com . La durée de la carte est fixée à 3 ans pour un coût de 15 euros.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page