UNAF - Journée nationale Eau : assainissement non collectif

Journée nationale Eau : assainissement non collectif


29/03/2010

L’UNAF a organisé le jeudi 25 mars 2010, une journée nationale sur l’eau qui a rassemblé une quarantaine de participants, sur le thème de l’assainissement non collectif (ANC), animée par Lionel le Borgne, administrateur en charge du dossier Eau à l’UNAF.

La règlementation, le plan d’action national de l’assainissement non collectif ainsi que la mise en œuvre des Services Publics de l’Assainissement non collectif (SPANC) ont été présentés dans le détail successivement par Nicolas Le Pen, Ingénieur du Génie sanitaire, référent ANC au ministère de la santé et des sports, Arnaud Feltz & Jessica Lambert, tous deux chargés de mission à la direction Eau au MEEDDM, et enfin par Michel Desmars, chef du département de l’eau et de l’assainissement de la FNCCR, suscitant de nombreuses réactions.

Il a été constaté :

  • des disparités dans l’organisation du service des Services Publics de l’Assainissement non collectif,
  • le coût exorbitant des installations de traitement individuel, parfois non corrélé à une qualité avérée, le coût de leur contrôle devenu obligatoire pour des raisons de sécurité variant du simple au triple,
  • des définitions imprécises du risque sanitaire et environnemental, de la notion de vidange des fosses sceptiques, du pouvoir épurateur des sols rendant tout recours juridique difficile,
  • un déficit d’information loyale qui fragilise encore plus les familles...

|Les représentants familiaux se sont déclarés favorables à un service public de l’eau qui va de la fourniture de l’eau potable au traitement des eaux usées, qu’il soit individuel ou non. Ils ont mentionné leur désir de pouvoir accompagner les familles dans cet enjeu d’assainissement individuel où les pièges sont encore trop nombreux. On estime actuellement que 20% du territoire n’est pas encore couvert par un système d’ANC aux normes|.

A noter que cette journée était précédée d’une visite de la station d’épuration « modèle » du syndicat intercommunal de Marne-la-Vallée qui dépollue le carbone, l’azote, les phosphates et livre, in fine, des boues chaulées issues des traitements, gratuitement, aux agriculteurs.

La question de la dépollution médicamenteuse a été posée de manière récurrente par les représentants familiaux. Si le traitement des résidus de médicaments devait être mis en œuvre dans les stations d’épuration, le prix de l’eau en serait impacté à la hausse.

@ : ssibton unaf.fr

Qu’est-ce que l’assainissement non collectif ?

Appelé aussi assainissement autonome, cela désigne tout dispositif individuel de traitement des eaux domestiques. Les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau de collecte des eaux usées (égouts) doivent traiter sur place leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel.

Haut de page