UNAF - « Lutte contre l’illettrisme en actions » : Le Président de l’UNAF est intervenu à l’occasion de la rencontre nationale de l’ANLCI à Lyon

« Lutte contre l’illettrisme en actions » : Le Président de l’UNAF est intervenu à l’occasion de la rencontre nationale de l’ANLCI à Lyon

10/05/2010

Illustration article

Le mercredi 5 mai 2010, François Fondard est intervenu à l’occasion de la rencontre nationale, organisée par l’ANLCI du 5 au 7 mai 2010, à Lyon, sur le thème : « La lutte contre l’illettrisme en actions ».

Dans son allocution, le Président de l’UNAF a rappelé tout l’intérêt que porte l’Institution à la lutte contre l’illettrisme, à sa prévention et aux actions qui sont menées en ce domaine. Rappelons que l’UNAF et l’ANLCI se sont engagées, en novembre 2008, en signant une convention de partenariat ayant pour objectif de « rapprocher les initiatives et les actions mises en place en direction des familles par les deux réseaux afin d’éviter que l’illettrisme ne prenne racine dès le plus jeune âge » lire en rappel et que l’UNAF participe au comité de pilotage organisé par le Haut Commissariat aux solidarités actives afin de généraliser les bonnes pratiques en matière « d’actions éducatives familiales ».

L’UNAF est donc très concernée et depuis longtemps très impliquée pour lutter contre ce fléau qui concerne aujourd’hui 3 100 000 personnes dont 47 % ont entre 18 et 46 ans, et donc sont en âge d’avoir des enfants.

Elle est soucieuse d’accompagner les parents en situation d’illettrisme afin que leurs enfants puissent suivre une scolarité normale et prendre le goût d’apprendre et de la lecture.
Pour prévenir l’illettrisme, il est important pour l’UNAF de rapprocher les familles et l’école, voire des structures d’accueil de la petite enfance. Toutes les actions, associant, dès la petite enfance, les parents et les enfants autour d’un livre permettent de réintroduire la lecture dans les familles et par delà, de lutter contre l’échec scolaire.

L’UNAF, les UDAF, et les URAF mènent depuis longtemps des actions diverses qui s’adressent tant aux adultes qu’aux enfants et qui participent à la lutte contre l’illettrisme. Dans certains départements, des bénévoles formés par les UDAF, se rendent, chaque semaine, dans des villages auprès de personnes en situation d’illettrisme pour leur apprendre le français et le calcul.

L’action phare du mouvement familial vis à vis de la prévention de l’illettrisme c’est l’action de l’association « Lire et faire lire », sur une idée d’Alexandre Jardin, réalisée conjointement par l’UNAF et la Ligue de l’Enseignement et qui permet à des personnes retraitées bénévoles des deux réseaux de partager, avec les enfants du primaire, une ou deux fois par semaine, le plaisir de la lecture. Aujourd’hui, « Lire et faire lire », c’est 40 UDAF impliquées, 12 000 bénévoles et 250 000 enfants concernés.

Enfin, François Fondard a rappelé que l’Institution a soutenu, avec l’ANLCI, en février 2010, la Fondation Carla Bruni Sarkozy pour l’organisation d’un appel à projets concernant des actions de lutte contre l’illettrisme dans la famille lire en rappel et ayant pour objectif d’apporter des aides concrètes aux familles qui ont perdu le contact avec l’écriture, afin de leur donner les meilleures chances de réussite éducative.

Haut de page