UNAF - L’UNAF reçue par le ministre de l’Education nationale, M. Luc Chatel

L’UNAF reçue par le ministre de l’Education nationale, M. Luc Chatel

07/06/2010

Le mardi 1er juin 2010, François Fondard, Rémy Guilleux, administrateur en charge du Département « Éducation-Jeunesse » à l’UNAF et Guillemette Leneveu, Directrice générale, ont été reçus par M. Luc Chatel, ministre de l’Education nationale. Différents sujets étaient à l’ordre du jour.

1. Rythmes scolaires : le ministre a fait part de son souhait d’associer l’UNAF aux prochains travaux qu’il va engager sur ce sujet et qui s’échelonneront dans le temps.

2. Lutte contre l’illettrisme : M. Luc Chatel a rappelé son souhait d’aider au développement du dispositif « Lire et faire lire ». Rappelons que ce dispositif, mis en place conjointement par l’UNAF et la Ligue de l’Enseignement, permet à des personnes retraitées bénévoles des deux réseaux de partager, avec les enfants du primaire, une ou deux fois par semaine, le plaisir de la lecture. De son côté, l’UNAF a rappelé l’engagement de son réseau dans ce dispositif et informé des divers partenariats mené par l’UNAF entrant dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme, avec notamment l’ANLCI et la Fondation Carla Bruni-Sarkozy. Lire en rappel

3. Absentéisme scolaire : l’UNAF a indiqué à nouveau sa volonté pour que ce phénomène (qui prend effectivement une certaine ampleur et qui peut avoir des conséquences dramatiques de déscolarisation) soit envisagé dans une optique de « co-responsabilité » associant jeune, parent et établissement et a rappelé son opposition à des mesures affectant le versement des allocations familiales. Pour l’UNAF, les parents ne sont pas démissionnaires mais parfois désarmés : un rapprochement avec l’école ainsi que d’éventuelles « aides à la parentalité » pourraient les soutenir.
Pour le ministre, c’est en additionnant plusieurs mesures que l’absentéisme scolaire pourra être enrayé. Il a précisé que des actions devaient être conduites à l’égard des parents. Il a notamment cité l’Ecole des parents qu’il a visité lors de son déplacement dans les Alpes maritimes, ainsi que « la Malette des parents », conduite par l’académie de Créteil.
Enfin, concernant la mesure associant l’absentéisme aux allocations familiales, le ministre a indiqué qu’il ne s’agissait pas de supprimer le versement des allocations familiales mais de le suspendre.

4. L’orientation scolaire : l’UNAF a rappelé l’importance que l’élève puisse vraiment devenir acteur et choisir son orientation et qu’un droit à l’erreur existe, avec des passerelles mises en place pour changer d’orientation. L’UNAF se félicite que la réforme du lycée aille dans ce sens. Le ministre a confirmé son souhait d’intégrer un système qui permettra à un élève mal orienté de pouvoir changer de filière.

5. Relations Écoles/parents : L’UNAF souhaite enfin renforcer les relations parents/écoles. Des expériences existent mais, au-delà, l’UNAF suggère que les parents puissent, chaque année et systématiquement, rencontrer les professeurs (et non uniquement en cas de problème). Le ministre a indiqué son objectif d’accorder des moyens supplémentaires aux chefs d’établissement pour leur donner plus afin qu’ils puissent élaborer leurs projets pédagogiques et choisir leurs équipes.

Accéder à la note remise au ministre lors de l’audition.

@ : phumann unaf.fr


PDF - 81.8 ko


Haut de page