UNAF - L’UNAF a participé à la réunion d’information technique et méthodologique portant sur le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT)

L’UNAF a participé à la réunion d’information technique et méthodologique portant sur le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT)

13/09/2010

L’UNAF a participé le 8 septembre 2010, à la réunion d’information technique et méthodologique portant sur le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT). Cette rencontre était pilotée par M. Bursaux, Directeur général des infrastructures, des transports et de la mer au ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer et par Messieurs Thomas Allary et Ghislain Gomart, tous deux conseillers auprès du Ministre d’Etat.

Le Schéma national des infrastructures de transport vise à concrétiser les engagements de l’Etat par une révision des décisions prises en 2003 par le Comité interministériel de l’aménagement et de la compétitivité des territoires et par la prise en compte des objectifs de la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement.

Lors de la séance, il a été confirmé l’amélioration des montants investis pour la régénération du réseau ferré, prévus pour 2012. Ont en outre été abordés :
les projets du réseau routier inscrits dans le Schéma national des infrastructures de transport.
Des réponses aux interrogations des participants ont été apportées, de façon précise, sur les projets dits « partis » du réseau routier et sur les projets non retenus. Les descriptifs des projets routiers, inscrits à l’avant-projet du Schéma national des infrastructures de transport et l’évaluation des projets ferroviaires, maritimes et fluviaux ont été fournis ainsi qu’un détail des fiches des projets.

Les participants ont demandé :
- que l’inscription dans le document de présentation des projets prévus au niveau européen soit faite clairement,
- que des réponses en terme de liaisons territoriales associant les aspects inter et multimodaux soient affichées, ainsi que les projets d’utilité publique pris au coup par coup dans le ferroviaire, le fluvial, et l’aérien.

A été soulevée la question du suivi des transferts des modes et de la réduction du CO2 et de leur impact. Les participants ont demandé que leur soient communiqués les moyens de l’Agence pour le financement des infrastructures de transport de France (AFITF).

Les acteurs présents ont posé la question des dessertes territoriales, de l’inscription des projets au niveau des bassins de vie et d’emploi. Ils ont insisté sur la nécessité de prévoir les modalités d’une concertation locale (ceci sera vu avec l’autorité environnementale). Il a aussi été demandé l’affichage :
- des priorités,
- d’un calendrier du déroulement synthétique de l’ensemble des projets
et que l’organisation du réseau de Fret intermodal soit affichée plus clairement comme également la prise en compte des moyens associés aux coûts envisagés.

Les participants souhaitent enfin que soient prévues au projet du schéma, les réflexions sur les avancées favorisant les modes alternatifs et sur l’évaluation sociale et économique.

Les représentants du ministère ont indiqué que les travaux et réflexions seraient poursuivis avec les participants afin de répondre aux différentes demandes de clarification : modèles utilisés, évaluations...

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page